Le nouveau casque Metas Quest Pro VR recueille des données personnelles directement sur votre visage

En novembre 2021, Facebook a annoncé qu’il supprimerait les données de reconnaissance faciale extraites des images de plus d’un milliard de personnes et cesserait de proposer de taguer automatiquement les personnes sur les photos et les vidéos. Luke Stark, professeur adjoint à l’Université Western, au Canada, a déclaré à WIRED à l’époque qu’il considérait le changement de politique comme une tactique de relations publiques, car la poussée VR de l’entreprise conduirait probablement à une collecte élargie de données physiologiques et soulèverait de nouvelles préoccupations en matière de confidentialité.

Cette semaine, la prédiction de Starks s’est avérée juste. Meta, comme s’appelle désormais la société qui a construit Facebook, a présenté son dernier casque VR, le Quest Pro. Le nouveau modèle ajoute un ensemble de cinq caméras orientées vers l’intérieur qui surveillent le visage d’une personne pour suivre les mouvements oculaires et les expressions faciales, permettant à un avatar de refléter ses expressions, sourire, cligner des yeux ou lever un sourcil en temps réel. Le casque dispose également de cinq caméras extérieures qui aideront à l’avenir à donner aux avatars des jambes qui copient les mouvements d’une personne dans le monde réel.

Après la présentation de Metas, Stark a déclaré que le résultat était prévisible. Et il soupçonne que le paramètre de désactivation par défaut pour le suivi du visage ne durera pas longtemps. Il est clair depuis quelques années que les avatars animés agissent comme des leaders de la perte de confidentialité, a-t-il déclaré. Ces données sont beaucoup plus granulaires et beaucoup plus personnelles que l’image d’un visage sur la photographie.

Contenu

Ce contenu peut également être consulté sur le site dont il provient.

Lors de l’événement annonçant le nouveau casque, Mark Zuckerberg, PDG de Metas, a décrit la nouvelle collecte de données intimes comme un élément nécessaire de sa vision de la réalité virtuelle. Lorsque nous communiquons, toutes nos expressions et gestes non verbaux sont souvent encore plus importants que ce que nous disons, et la façon dont nous nous connectons virtuellement doit également refléter cela, a-t-il déclaré.

Zuckerberg a également déclaré que les caméras internes de Quest Pros, combinées aux caméras de ses contrôleurs, alimenteraient des avatars photoréalistes qui ressemblent plus à une personne réelle et moins à un dessin animé. Aucun calendrier n’a été proposé pour cette version des fonctionnalités. Un selfie VR de l’avatar caricatural de Zuckerberg qu’il a admis plus tard être basique est devenu un mème cet été, incitant Meta à annoncer des changements à ses avatars.

Des entreprises comme Amazon et divers projets de recherche ont déjà utilisé des photos conventionnelles de visages pour tenter de prédire l’état émotionnel d’une personne, malgré le manque de preuves que la technologie peut fonctionner. Les données du nouveau casque Metas pourraient fournir un nouveau moyen de déduire les intérêts ou les réactions d’une personne au contenu. La société expérimente le shopping en réalité virtuelle et a déposé des brevets envisageant des publicités personnalisées dans le métaverse, ainsi que du contenu multimédia qui s’adapte en réponse aux expressions faciales d’une personne.

Lors d’un briefing avec des journalistes la semaine dernière, le chef de produit Meta, Nick Ontiveros, a déclaré que la société n’utilisait pas ces informations pour prédire les émotions. Les images brutes et les images utilisées pour alimenter ces fonctionnalités sont stockées sur le casque, traitées localement sur l’appareil et supprimées après traitement, explique Meta. Les avis de confidentialité sur le suivi des yeux et les expressions faciales publiés cette semaine par la société indiquent que, bien que les images brutes soient supprimées, les informations tirées de ces images peuvent être traitées et stockées sur des serveurs Meta.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite