#image_title

La France remporte l’or en relais mixte devant la Norvège aux Championnats du monde de biathlon – FasterSkier.com

 – Actusduweb.com
Le début du relais mixte aux Championnats du monde de biathlon 2024 à Nove Mesto na Morave en République tchèque Photo NordicFocus

Lors de la course d’ouverture des Championnats du monde de biathlon 2024, la France a battu la Norvège, grande favorite, pour remporter l’or au relais mixte 4×6 km. Ce fut une course très disputée avec 25 nations sur la ligne de départ et seulement 40 secondes séparant les cinq meilleures équipes au troisième échange. Lors de la dernière étape, la Norvège et la Suède ont dépassé la Suisse pour remporter l’argent et le bronze. Les Suisses ont terminé à seulement 1,2 seconde du podium, quatrième, leur meilleur résultat de tous les temps dans un relais mixte aux Championnats du monde. Une pluie verglaçante constante n’a pas empêché 30 000 fans fous de biathlon de remplir la Vysocina Arena de Nove Mesto na Morave, en République tchèque, créant une atmosphère électrique lors de la soirée d’ouverture.

 – Actusduweb.com
LAllemagne a mené dès le début du relais mixte grâce aux tirs exceptionnels de Justus Strelow et Phillip Nawrath Photo NordicFocus

« brise-glace » officieux des Championnats du monde, le relais mixte a tendance à être chaotique et plein de surprises, et la course d’aujourd’hui n’a pas fait exception. Classée sixième au début de la course, l’équipe tchèque locale a connu un désastre dès la première visite au stand de tir lorsque Michal Krcmar a encouru une boucle de pénalité et s’est retrouvé avant-dernière, à une minute complète des leaders. Krcmar a échangé à la 21e place, deux minutes en arrière. L’Italie, troisième au classement, a fait encore pire : Didier Bionaz a encouru deux boucles de pénalité lors de son tir debout et a terminé 23e. Pendant ce temps, le Kazakhstan, 19e, et les États-Unis, 17e, se sont classés cinquième et sixième, grâce aux performances de classe mondiale d’Alexandr Mukhin (KAZ) et de Vincent Bonacci (USA).

 – Actusduweb.com
Tarjei Boe NOR est suivi par Vincent Bonacci USA lors de la première étape du relais mixte Photo NordicFocus

La grande surprise du match retour a été que la Norvège ne s’est pas imposée. Les frères norvégiens Tarjei et Johannes Boe, classés troisième et premier au classement général de la Coupe du monde masculine, forment une combinaison si puissante qu’ils étaient pratiquement assurés de donner l’avantage à la Norvège à mi-parcours ; cependant, ils ont tous deux perdu du temps sur le stand qu’ils n’ont pas pu récupérer sur les skis. Les Allemands Justus Strelow et Phillip Nawrath ont combiné pour mettre 48 secondes d’avance sur les Norvégiens juste au temps de tir. À mi-parcours, l’Allemagne menait, la France étant à huit secondes et la Norvège à vingt secondes. Les États-Unis et le Canada se sont classés neuvième et dixième, à seulement 15 secondes du top six.

 – Actusduweb.com
Franziska Preuss GER est tombée de la première à la cinquième place après avoir encouru une boucle de pénalité lors de son tir debout dans le relais mixte Photo NordicFocus

Quiconque avait parié sur les Norvégiennes pour l’or se serait senti mal à l’aise avant le troisième match, les équipes féminines allemande et surtout française étant toutes deux très fortes sur le papier. Mais ce fut des montagnes russes pour tous. La Française Justine Braisaz-Bouchet est entrée dans la boucle de pénalité à plat ventre et a chuté à la cinquième place, donnant à l’Allemande Franziska Preuss un avantage de 39 secondes. Puis leur fortune a basculé lorsque Preuss est entré dans la boucle de pénalité ! Braisaz a utilisé une seule pièce de rechange et a dominé le peloton lors de la troisième étape de 33 secondes, réalisant ainsi un énorme retour pour la France et terminant première. Lors du troisième échange, seulement huit secondes séparaient les trois meilleures équipes, la Suisse se classant deuxième et la Norvège troisième. Après une première mi-temps tranquille, la Suédoise Hanna Oeberg a amené son équipe à distance de frappe lors de la troisième étape, rejoignant sa jeune sœur Elvira en quatrième position, à seulement 14 secondes du podium. L’Allemagne est tombée à la cinquième place. Les États-Unis et le Canada se sont classés parmi les dix premiers.

 – Actusduweb.com
La Suédoise Elvira Oeberg a devancé la Suisse Amy Baserga pour remporter le bronze au relais mixte Photo NordicFocus

Lors de la dernière étape, Julia Simon n’a laissé aucune place à la compétition, enflammant toutes ses cibles, tirant sa révérence, puis skiant jusqu’à l’arrivée avec une confortable avance de 45 secondes pour la France. La Suissesse Amy Baserga a parfaitement performé sous la pression, tirant dix sur dix, mais a été dépassée lors de sa première boucle par la leader du classement général de la Coupe du monde, Ingrid Tandrevold, de Norvège, puis dans la dernière boucle par Elvira Oeberg, qui a remporté la médaille de bronze pour la Suède par un seul. deuxième.

 – Actusduweb.com
Julia Simon FRA sincline sur le stand de tir après avoir décroché lor pour la France avec son tir final sans faute Photo NordicFocus

Les États-Unis sont restés dans le top dix jusqu’à la toute dernière boucle lorsque les Italiens sont revenus d’entre les morts et ont poussé les États-Unis au 11ème rang. Le Canada a terminé 13e, juste devant la République tchèque.

La prochaine étape aura lieu le 7,5 km sprint féminin, le vendredi 9 février.

Résultats complets

 – Actusduweb.com
Léquipe de France gagnante de gauche à droite Eric Perrot Quentin Fillon Maillet Justine Braisaz et Julia Simon Photo NordicFocus

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite