WhatsApp sera bientôt votre solution unique pour toutes vos applications de chat

Résumé

  • L’UE a identifié WhatsApp comme un gardien du secteur de la messagerie et lui a donné quelques mois pour permettre l’interopérabilité avec d’autres applications.
  • La loi européenne sur les marchés numériques vise à promouvoir une concurrence loyale et à offrir aux consommateurs davantage d’options en matière de services alternatifs.
  • WhatsApp a déjà commencé à travailler sur l’interopérabilité avec d’autres applications, permettant potentiellement à de petits acteurs comme Signal de rivaliser de manière plus équitable.


WhatsApp est l’une des principales applications de messagerie disponibles sur toutes les plateformes et s’adresse également au plus grand nombre d’utilisateurs dans le monde. Comme la plupart des autres services concurrents, WhatsApp ne permet pas de recevoir des messages envoyés depuis d’autres applications. Cependant, l’UE a récemment identifié la propriété Meta comme un gardien dans l’espace de messagerie instantanée, aux côtés de Messenger, en raison de sa base d’utilisateurs colossale. Pour se conformer à la nouvelle loi sur les marchés numériques (DMA), WhatsApp dispose de quelques mois pour déployer des fonctionnalités d’interopérabilité qui permettent de communiquer avec les utilisateurs sans même créer de compte WhatsApp, et les premiers signes d’un développement en cours sont déjà visibles.

Le DMA de l’UE est une nouvelle législation entrée en vigueur au début du mois dans le seul objectif de garantir que les grandes entreprises technologiques comme Microsoft, Meta, Apple et Google n’entravent pas une concurrence loyale dans le secteur. Cela devrait également garantir aux consommateurs davantage d’options en matière de services alternatifs, et que les utiliser ensemble ne soit pas une corvée. Dans un premier temps, les législateurs européens ont donné le statut de contrôleur d’accès à 22 services de plateforme essentiels et ont ouvert des enquêtes sur leurs opérations. Meta dispose de six mois pour permettre l’interopérabilité de WhatsApp et de Messenger, sous peine d’amendes s’élevant à 10 % de son chiffre d’affaires annuel mondial.

«  » data-modal-id= »single-image-modal » data-modal-container-id= »single-image-modal-container » data-img-caption= »null »>

dma-gatekeepers-2023

Un résumé des 22 services de contrôle d’accès identifiés par l’UE

L’amende ne devrait cependant pas être un souci, car WABetaInfo rapporte que WhatsApp a déjà commencé à travailler sur l’interopérabilité avec d’autres applications de communication. Les testeurs ont repéré un nouvel écran vide intitulé Chats tiers dans la version bêta 2.23.19.8 de l’application distribuée via le Google Play Store. Bien que les détails soient rares car la fonctionnalité est encore en développement, cet écran devrait être l’endroit où vous verrez tous les messages des personnes qui n’ont pas utilisé WhatsApp pour discuter avec vous.

Source : WABetaInfo

Une capture d’écran de l’interface utilisateur vierge suggérant l’interopérabilité est en préparation

Une telle interopérabilité pourrait permettre aux applications avec une base d’utilisateurs plus restreinte, comme Signal, de rivaliser très facilement avec WhatsApp et d’autres acteurs majeurs comme Telegram, incitant l’UE à reprendre l’étiquette de gardien. Pour des personnes comme vous et moi, l’interopérabilité vous permettrait d’utiliser une application de votre choix pour envoyer un message à un utilisateur de WhatsApp, qui pourra ensuite voir le message sans passer à l’application de votre choix. Les utilisateurs devraient également avoir la possibilité de se désinscrire.

WABetaInfo indique que WhatsApp devrait conserver le cryptage de bout en bout, même pour les messages provenant d’autres applications, mais cela pourrait s’avérer plutôt difficile. Cependant, il n’est pas clair si WhatsApp offrira l’interopérabilité en dehors de l’UE, où elle n’est pas imposée par le DMA. L’annonce officielle de WhatsApp concernant ces efforts n’est peut-être pas trop lointaine, étant donné que l’entreprise doit s’y conformer d’ici mars 2024 pour éviter des amendes.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite