Mark Cavendish, le plus grand sprinter du cyclisme, ne méritait pas une sortie angoissante du Tour

Il revenait à Christian Prudhomme, le directeur de course, d’exprimer l’ampleur de l’abandon de Cavendish. Il était si triste après la chute, a-t-il dit. C’est le meilleur sprinteur de l’histoire du Tour. Il voulait tenter de gagner une 35e étape, et il avait été deuxième la veille. Pendant deux ou trois secondes, nous avions cru qu’il réussirait son objectif, et aujourd’hui c’est fini. Alors il est triste, nous sommes tristes, Le Tour est triste.

Mark mérite le respect de tous. Il sera toujours le bienvenu ici, avec ou sans son vélo.

Vous pouviez détecter le désespoir parmi les coéquipiers de Cavendish à Astana Qazaqstan.

Je suis resté avec lui pour voir comment il allait, mais il souffrait vraiment, a déclaré Gianni Moscon. Il n’y avait vraiment pas grand chose à dire. J’ai essayé de voir si je pouvais l’aider à revenir à la course, mais il a dû abandonner.

Et ainsi, sur l’un des tronçons les moins remarquables de la route de cette année, l’un des travaux les plus importants de tous les cyclistes a été, selon toute vraisemblance, terminé pour de bon.

Cavendish a acquis le don du théâtre à ces moments-là, comme il l’a prouvé en remportant une dernière victoire d’étape du Giro d’Italie devant le Colisée en mai. Mais il est aussi assez vieux et assez battu pour comprendre que les derniers chapitres de son sport ne sont pas soigneusement liés avec des rubans. Pendant son séjour à Rome, il a scénarisé un envoi magnifiquement poétique, son expression dans l’ambulance française en dit long sur son sens de l’anticlimax.

Non pas que la manière de son départ dilue à quelque degré que ce soit l’ampleur de ses réalisations cumulatives. À son apogée, Cavendish était parmi les athlètes les plus dominants de la planète, remportant 23 étapes stupéfiantes entre 2008 et 2012. Le style chaloupé avec lequel il a produit ses accélérations décisives restera à jamais emblématique.

Et c’est cette image, bien plus que les lumières bleues clignotantes avec lesquelles il a été emporté dans le bucolique sud-ouest de la France, qui perdurera dans l’esprit du public.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite