#image_title

Macron condamne le meurtre de travailleurs humanitaires français en Ukraine

Le président français Emmanuel Macron a confirmé vendredi que deux travailleurs humanitaires français avaient été tués lors d’une frappe russe en Ukraine, qualifiant cette attaque de « scandaleuse ».

Les autorités ukrainiennes ont déclaré que les deux hommes étaient morts lors d’une récente attaque de drone dans le sud de l’Ukraine.

« Deux humanitaires français ont été tués en Ukraine par une frappe russe. Un acte lâche et scandaleux », a déclaré Macron sur X, ancien Twitter.

« Ma solidarité va à tous les bénévoles qui s’engagent à aider les gens », a-t-il ajouté.

Publicité – Faites défiler pour continuer


Le ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourne a ajouté : « La Russie devra répondre de ses crimes ».

Les responsables ukrainiens ont déclaré que deux ressortissants français avaient été tués et trois autres étrangers blessés jeudi à Beryslav, près de la ville de Kherson, dans le sud de l’Ukraine.

La police ukrainienne a déclaré qu’ils étaient morts à la suite d’une attaque de drone.

Publicité – Faites défiler pour continuer


Beryslav, située sur le fleuve Dnipro, près de la ligne de front, est régulièrement la cible des drones et de l’artillerie russes.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exprimé sa gratitude pour le travail des Français dans son pays déchiré par la guerre.

« Le terrorisme russe ne connaît ni frontières ni nationalités de ses victimes.

Publicité – Faites défiler pour continuer


« Les courageux travailleurs humanitaires français ont aidé les gens et nous serons toujours reconnaissants pour leur humanité.

« Mes condoléances vont à leurs proches », a écrit Zelensky sur les réseaux sociaux.

A Paris, le parquet antiterroriste a annoncé vendredi avoir ouvert une enquête pour crimes de guerre, notamment pour l’attaque d’un humanitaire, non-combattant au sens du droit international.

bur-jj/imm

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite