L’quipe de France championne du monde de para surf, Laurie Phipps dcroche la premire mdaille d’or individuelle

Porte par ses 11 finalistes, un record, l’quipe de France a tout emport samedi sur les vagues de Huntington Beach, en Californie (Etats-Unis).
– Elle s’impose pour la premire fois en 8 ditions au classement gnral devant les Etats-Unis, champions sortants, et le Brsil. 
– Laurie Phipps remporte la premire mdaille d’or individuelle de l’histoire du para surf franais. 
– Valentine Moskoteoc, Thomas DaSilva et Eric Dargent sont vice-champions du monde. Pierrot Gagliano, Lou Mchiche et Cline Rouillard prennent la mdaille de bronze.

 

Deuxime l’an dernier pour 195 petits points derrire les Etats-Unis, la France s’tait donn les moyens de s’imposer cette fois et toujours en terre amricaine. En sept ditions, toujours en Californie, les Bleus taient parvenus deux fois sur le podium des championnats du monde de para surf. La huitime fut donc la bonne. Sur les (belles) vagues de Huntington Beach, les para surfeurs franais ont dmontr qu’ils taient parmi les meilleurs au monde. Et si la chance ne leur a pas toujours sourit, Pierrot Gagliano (visuel 2) et Thomas Dasilva (visuel 1), tous deux grands favoris, n’ont pas eu les vagues pour s’exprimer et se contentent des accessits, les Franais sont parvenus monter 11 fois en finale de ces Mondiaux.

Phipps ath ph Sean Evans ph

L’image forte restera videmment la victoire de Laurie Phipps (22 ans). Logique quand on voit la qualit de son surf, diablement motionnelle quand on lit le scnario de sa comptition et de sa finale. Totalement passe au travers du premier tour de qualifications, Phipps s’est reprise au 2e tour qu’elle a survol. La nuit dernire, elle a beaucoup tent, a beaucoup chut. Avant de trouver une premire ouverture (4,73 pts). Mais sous la menace immdiate de la brsilienne Malu Mendes, la Landaise est alle dnicher une longue droite 7 minutes du buzzer sur laquelle elle a plac un magnifique virage (7,33 pts). Le poing rageur, Phipps a ensuite patient jusqu’au coup de trompe librateur. Son titre, le premier de sa jeune carrire, est aussi le premier de l’histoire du para surf franais. Il vient rcompenser des heures et des jours de travail sur sa planche.

Grand favori, Thomas Dasilva (22 ans) n’a malheureusement pas eu le bonheur de trouver la bonne vague comme Phipps. Avec son guide Serge Lougarot, le jeune basque n’tait pas loin pourtant. Une petite erreur sur un virage mal ngoci et le titre en visuel 1 (non voyant) s’est envol pour 0,17 point. Rageant. Dj en argent l’an dernier, Dasilva tait sorti de sa finale en larmes. Il a cette fois accept son erreur et sait qu’il devra revenir encore plus fort pour dcrocher l’or. A l’image d’un Eric Dargent (46 ans), quatre fois vice-champion du monde et qui court toujours derrire la conscration ultime. 

Moskoteo Ath Ph Jersson Barboza Ph 02

Sans faire de bruit, mais beaucoup de vagues, Valentine Moskoteoc a ritr son exploit de l’an dernier. A 13 ans, elle est une seconde fois vice-championne du monde en visuel 1 (non voyant). Avec son guide Franois Gouffrant, la jeune franaise a pris normment de risques en partant sur certaines des plus grosses vagues de la finale. Et si elle reste encore loin techniquement de la Portugaise Marta Pao, de quatre ans son ane, elle rduit la diffrence technique d’annes en annes. Comme l’an dernier, Moskoteoc s’offre la mdaille d’argent qu’elle souffle l’Espagnole Carmen Lopez. A mare haute, la finale a t plus difficile pour Juliette Mas. Du haut de ses 11 ans, la benjamine de l’quipe n’a pu s’exprimer mais elle est alle au charbon et mrite grandement sa mdaille de cuivre.

Le titre, Pierrot Gagliano y a cru tellement fort que le jeune homme (23 ans) a fondu en larmes de retour sur le sable. Soutenu de longues minutes par son guide Augustin Mignerey, Gagliano a refait sa finale o, mare haute, il n’a jamais eu une bonne vague se mettre sous la planche. A l’inverse de Aaron Paulk (Hawaii) et Roy Calderon (Costa Rica) qui ont eu les « bombes » sur l’autre pic. Un choix de placement sur le spot qui n’a pas pay et qui lui cote le titre pourtant trs largement sa porte. Techniquement au-dessus de ses adversaires, Gagliano peut nourrir des regrets mais, comme Dasilva, il va se nourrir de cette exprience pour revenir encore plus fort l’an prochain. Assurment, il sera un jour champion du monde. 

 

Mechiche Ath Ph Jersson Barboza Ph 01

Lou Mchiche (visuel 2) a, elle, totalement russi ses Mondiaux en se hissant en finale o, contre toute attente, et avec une prise de risque maximale et un surf libr, elle a douch les espoirs de podium de la Canadienne Ling Pai pour s’offrir une mdaille de bronze au got de victoire. Avec son guide Julien Caste, elle a jou une partition tactique impeccable pour profiter de sa priorit dans les derniers instants empchant la Canadienne de trouver la vague pour revenir sur elle. 

Comme l’an dernier, Cline Rouillard (prone 2) s’est offert une finale, logique au vu du surf propos tout au long de la semaine. Avec son guide Johan Poncet, elle est parti sur les plus belles vagues. Aprs avoir travaill sa technique tout au long de l’anne, et fait shaper une planche magique, elle est alle chercher le podium qui lui avait chapp en 2022. Cline n’en finit plus de gravir les chelons et peut encore monter dans la hirarchie. 

La stratgie de comptition, Emmanuelle Blanchet (kneel) l’a apprise ses dpens. En tte de la finale kneel 3min30 du buzzer, la Vendenne a dgringol la dernire place aprs que la Canadienne Victoria Feige a trouv une vague superbe puis qu’elle a commis une interfrence l’jectant du podium. Grosse dception pour « Manu » qui, toutefois, sait dsormais qu’elle a les atouts pour aller chercher le titre. Troisime l’an dernier, quatrime cette fois-ci, elle est une finaliste lgitime et une potentielle futur championne.

Le podium, Maxime Clarkin (Stand 1 messieurs) l’a tutoy lui aussi. Le petit basque de 13 ans, a fait chavirer le groupe tricolore en filant en finale avec une prise de risque remarquable et remarque. Son esprit de comptiteur est souligner et on le reverra bien videmment sur les Mondiaux venir avec une mdaille d’un autre mtal autour du cou.

 

 DSC2282

Toutes ces performances, ajoutes toutes les places d’honneur de l’ensemble des surfeurs de l’quipe, Top 10 individuel pour les 18 slectionns, permettent l’quipe de France de devenir championne du monde des nations pour la premire fois de son histoire. Une rcompense pour ce groupe qui a vcu pendant 10 jours ensemble en Californie, et qui s’est construit depuis des mois autour des entranements rptition pour arriver au sommet. Ce titre est aussi celui de tous les ducateurs qui travaillent dans les clubs pour dtecter et entraner les para surfeurs franais. C’est celui d’une vision fdrale et d’un engagement total aux cts de l’Association Nationale Handi Surf pour un surf inclusif. Ce titre, c’est aussi celui de Fred Biscayar, le premier capitaine de l’quipe de France (2015) qui a tant uvr pour le surf franais et qui, sur son nuage, tout l-haut, a d lever son verre pour fliciter ses amis. Lesquels lui ont rendu un hommage mouvant chaque clbration.
On dit souvent que le plus dur n’est pas d’arriver au sommet mais de s’y maintenir. L’quipe de France est en tout cas la premire nation mondiale de para surf. Elle attend maintenant la dcision imminente du Comit International Paralympique d’inclure le para surf aux Jeux Paralympiques de Los Angeles 2028.

 

 

RACTIONS

Laurie Phipps, championne du monde
Phipps ath ph Sean Evans ph 2 Je suis vraiment trs contente. Je ne ralise pas rellement. Quand tu sors de l’eau et que y a tout le monde qui applaudit, tout le monde qui est l pour te fliciter, c’est une des plus belles choses qui puissent arrives quelqu’un. J’ai eu tendance jouer avec les nerfs des coachs sur mes dernires quelques sries. Je ne voulais pas casser l’habitude (rires). J’ai essay de rester zen, de rester calme, je me disais que la bonne vague allait arriver et la bonne vague est arrive. J’ai pris quelques mauvaises dcisions mais a a march finalement, je suis trs contente. Je me disais que a allait arriver, je nai pas perdu espoir. Jai essay de me concentrer et d’tre prte pour la bonne vague. Les dernires minutes ? C’tait pas mal, il y avait plein de poissons, il y a un plican qui est pass au-dessus de moi (sourire). Jai essay de penser autre chose. Il ny a plus eu une seule vague. Ctait trs agrable. Je pense que le fait que mon premier tour soit aussi catastrophique tait peut-tre une bonne chose. A partir de ce moment-l, je me suis dit que je ne pouvais pas faire pire. Et je suis partie dans cette optique : peu importe ce que je faisais, je ne pouvais quamliorer ma situation. Cette mdaille est pour mes parents, pour ma famille, pour mes amis. Pour tous ceux qui m’ont encourag et soutenus ces quatre dernires annes.

Thomas Dasilva, vice-champion du monde
FRA Ath Thomas Da Silva Ath Ph Jersson Barboza Ph 01 On a quand mme travaill toute l’anne avec mes potes pour en arriver l. On a travaill fort pour aller chercher la mdaille d’or. Malheureusement, a ne s’est pas fait. On ntait pas loin mais je navais qu’ pas faire le tocard et planter le rail au bottom sur l’une de mes premires droites. Mais je suis trs content de ma finale. Il y avait des bonnes vagues. Serge (Lougarot, son guide) m’a envoy sur des vagues qui ouvraient. Je n’avais pas envie de faire 3e ou 4e Ni deuxime dailleurs (rires) mais bon, c’est comme a, c’est le destin. (Sur le fait que le champion du monde a 50 ans) J’en ai marre, chaque fois ce sont des vieux qui me battent mais bon, ce n’est pas grave. Il a t hyper fair-play leau. Contrairement lan dernier, je nai pas regret ce coup-ci. On est quand mme Huntington, c’est un spot lgendaire et je suis trs heureux d’avoir fait une finale et dtre vice-champion du monde ici.

Pierrot Gagliano, mdaille de bronze
Gagliano ath ph Sean Evans ph Je suis du parce que on n’a pas eu de chance. On n’a pas eu les vagues qui sont venues nous. C’est comme a. Jen sors en retirant une leon aussi. Et puis, cest partie remise. L maintenant, j’ai envie de prendre du temps pour moi, de surfer pour moi. Mais bien sr que j’ai envie de continuer la comptition. On a une super quipe. Je veux tre sur les Mondiaux les prochaines annes. a sest super bien pass avec Augustin (Mignerey, son guide). On s’entrane tout le temps ensemble, on s’entend trs bien. Il est trop fort, il me place toujours sur les meilleures vagues. Aujourd’hui, il ny avait pas de bombes mais bon

Lou Mchiche, mdaille de bronze
 DSC2025 Je ne voulais pas de la dernire place parce que a aurait t une dfaite. Javais dj t quatrime (il y a deux ans) et l, je me suis battue pour aller la finale je me suis battue en finale. Je suis super contente, je suis heureuse. Avec Julien (Caste, son guide), je nai pas lch mon adversaire pour la 3e place. Je pense que je lai fait stresser, parce que moi a m’aurait stress. Cette mdaille de bronze, elle est pour toute l’quipe de France, pour Fred Biscayar aussi, pour le Ple espoirs et pour tous les gens que j’aime.

 

LES FINALES

Stand 2 dames
1. Laurie Phipps (France) 12,06 pts
2. Kirsty Taylor (Pays de Galles) 7,83 pts
3. Malu Mendes (Brsil) 6,24 pts
4. Zoe Smith (Angleterre) 5,07 pts

Stand 1 messieurs
1. Roberto Pino (Brsil) 16,94 pts
2. Shingo Kato (Japon) 12,10 pts
3. Camilo Abdula (Portugal) 7,37 pts
4. Maxime Clarkin (France) 4,70 pts 

Stand 3 messieurs
1. Dijackson Santos (Brsil) 16.34 pts
2. Eric Dargent (France) 11.24 pts
3. Dariel Davila (Costa Rica) 10.03 pts
4. Naomichi Katsukura (Japon) 6.13 pts

Sit messieurs
1. Felipe Kizu Lima (Brsil) 16.33 pts
2. Ethan Karier (Etats-Unis) 9.23 pts
3. Douglas Hendrix (Afrique du Sud) 7.76 pts
4. Guillaume Colin (France) 7.53 pts

Kneel dames
1. Victoria Feige (Canada) 7,93 pts
2. Vera Quaresma (Brsil) 6,23 pts
3. Audrey Pascual (Espagne) 6,13 pts
4. Emmanuelle Blanchet (France) 5,17 pts

Prone 2 dames
1. Sarah Almagro (Espagne) 17,17 pts
2. Jocelyn Neumueller (Australie) 14,17 pts
3. Celine Rouillard et Johan Poncet (France) 11,60 pts
4. Ann Yoshida (Hawaii) 6,00 pts

Visuel 1 messieurs
1. Kirk Watson (Australie) 10,83 pts
2. Thomas Da Silva et Serge Lougarot (France) 10,66 pts
3. Elias Ricardo Diel (Brsil) 8,50 pts
4. Ben Neumann (Allemagne) 4,37 pts

Visuel 2 messieurs
1. Aaron Paulk (Hawaii) 16,26 pts
2. Roy Calderon Vargas (Costa Rica) 14,50 pts
3. Pierrot Gagliano et Augustin Mignerey (France) 12,57 pts
4. Jack Jackson (Australie) 9,10 pts

Visuel 1 dames
1. Marta Pao (Portugal) 8,67 pts
2. Valentine Moskoteoc et Franois Gouffrant (France) 6,00 pts
3. Carmen Lopez (Espagne) 4,50 pts
4. Juliette Mas et Jean-Marc St Geours (France) 1,00 pt

Visuel 2 dames
1. Aleli Medina (Porto Rico) 11,00 pts
2. Melissa Reid (Angleterre) 7,24 pts
3. Lou Mechiche et Julien Caste (France) 5,60 pts
4. Ling Pai (Canada) 4,90 pts

 DSC2720 

LE CLASSEMENT DES NATIONS

1. France 12,406 pts
2. Etats-Unis 10,871 pts
3. Brsil 9,605 pts
4. Angleterre 8,487 pts
5. Espagne 8,363 pts
6. Australie 7,447 pts
7. Japon 6,608 pts
8. Hawaii 5,982 pts
9. Afrique du Sud 5,688 pts
10. Canada 4,849 pts
(27 pays classs)

 

LES RESULTATS DES FRANAIS

Laurie Phipps : championne du monde Stand 2 dames 

Eric Dargent : vice-champion du monde Stand 3 messieurs 
Thomas DaSilva : vice-champion du monde V1 messieurs
Valentine Moskoteoc : vice-championne du monde V1 dames

Pierrot Gagliano : mdaille de bronze V2 messieurs 
Lou Mchiche : mdaille de bronze V2 dames
Cline Rouillard : mdaille de bronze dames

Guillaume Colin : 4e place Sit messieurs 
Maxime Clarkin : 4e place Stand 1 messieurs 
Emannuelle Blanchet : 4e place Kneel dames 

Batrice Duran : 5e place Prone 2 dames
Ccile Hernandez 5e place Stand 2 dames 
Thomas Spetebroot : 5e place V1 messieurs
Cynthia Gonzalez : 6e place Stand 3 dames 
Philippe Naud : 7e place Stand 2 messieurs
Maxime Cabanne : 7e place Kneel messieurs 
Mathieu Goujon : 10e place Stand 2 messieurs

 

L’EQUIPE DE FRANCE

Stand 1 messieurs
Maxime Clarkin (Association Nationale Handi Surf)

Stand 2 messieurs
Matthieu Goujon (Seven Island Surf Club)
Philippe Naud (St Gilles Croix de Vie Surf Club)

Stand 3 messieurs
Eric Dargent (Lou Martgue Surf Club)  

Stand 2 dames 
Laurie Phipps (Hossegor surf Club)
Ccile Hernandez (Association des Bodyboardeurs et Surfeurs Catalans)                

Stand 3 dames 
Cynthia Gonzalez (Association Nationale Handi Surf)

Prone 2 dames
Cline Rouillard (Association Nationale Handi Surf)
Batrice Duran (Mer Surf Club)

Visuel 1 messieurs
Thomas Spetebroot (Hossegor surf Club)
Thomas Dasilva (Biarritz Association Surf Clubs)

Visuel 2 messieurs
Pierrot Gagliano (Association Nationale Handi Surf)

Visuel 1 dames
Valentine Moskoteoc (Association Nationale Handi Surf)
Juliette Maz (Association des Bodyboardeurs et Surfeurs Catalans)                

Visuel 2 dames
Lou Mchiche (Olron Surf Club)

Kneel messieurs
Maxime Cabanne (Aviron Bayonnais Surf)

Kneel dames
Emmanuelle Blanchet (St Gilles Croix de Vie Surf Club)

Sit messieurs
Guillaume Colin (Palus Avis Surf Club)

Staff 
Jean-Marc Saint Geours, chef de dlgation, prsident dlgu de la FFSurf et coach
Carol Combecave, lue commission para surf
Serge Lougarot, team manager
Patrick Flores, coach principal
Johan Poncet, binme et coach 
Julien Caste, binme et coach 
Augustin Mignerey, binme et coach 
Franois Gouffrant, binme 
Edouard Manson, kinsithrapeute
Jessica Baudry, mdecin  
Stphane Sisco, communication

 

Mas ath ph Pablo Franco ph 6005

LES CATGORIES

Stand 1 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation du membre suprieur ou un handicap congnital ou quivalent, ou une petite taille,

Stand 2 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation au-dessous du genou ou un handicap congnital ou quivalent, ou une diffrence de longueur de jambe,

Stand 3 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation au-dessus du genou ou les deux amputations des membres infrieurs ou un handicap congnital ou quivalent,

Visuel 1 : tout surfeur qui surfe sur une vague en position debout avec une classification IBSA de niveau B1,

Visuel 2 : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une classification IBSA de niveau B2 et de niveau B3,

Kneel ( genoux) : tout surfeur qui surfe une vague en position agenouille ou assise sans pagaie avec une amputation au-dessus du genou ou les deux amputations des membres infrieurs ou un quivalent congnital ou une dficience,

Sit (assis) : tout surfeur qui surfe sur une vague en position assise et qui n’a pas besoin d’aide pour pagayer dans une vague et remonter sur la planche en toute scurit,

Prone 1 (allong) : tout surfeur qui surfe sur la vague en position couche et qui n’a pas besoin d’aide pour ramer dans une vague et remonter sur la planche en toute scurit,

Prone 2 (allong) : tout surfeur qui surfe sur la vague en position couche et qui a besoin d’aide pour entrer dans l’eau, pagayer dans une vague et remonter sur la planche en toute scurit.

 

 naslo clip

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite