L’Espagnol Snchez réclame un sommet de paix israélo-palestinien

Le Premier ministre espagnol Pedro Snchez a appelé jeudi à un sommet international de paix pour trouver une solution à long terme à la crise Israël-Hamas.

Il est important que nous ayons à l’horizon un sommet de paix où nous pourrons canaliser l’engagement de la communauté internationale pour parvenir à un accord final, un accord de paix entre Israël et la Palestine avec la solution à deux États, a déclaré Snchez à son arrivée au sommet du Conseil européen. à Bruxelles.

Snchez a notamment appelé à un cessez-le-feu à Gaza pour permettre à l’aide humanitaire d’entrer dans le territoire sous contrôle palestinien, contrairement à d’autres dirigeants de l’UE qui ont hésité à répondre à cette demande. Israël continue de riposter à une violente attaque perpétrée par des militants du Hamas au début du mois, qui a tué plus de 1 400 Israéliens.

En tant que Premier ministre espagnol, j’aimerais voir un cessez-le-feu à des fins humanitaires, a déclaré Snchez. Mais si nous n’avons pas cette condition, au moins une pause humanitaire afin de canaliser toute l’aide humanitaire dont (la) population palestinienne a besoin de toute urgence.

La nécessité d’une pause humanitaire est urgente, a ajouté Snchez, pour permettre l’ouverture d’un couloir pour acheminer toute l’aide humanitaire dont les Palestiniens de Gaza ont besoin, ainsi que pour aider les ONG locales à faire leur travail.

Après l’attaque meurtrière du Hamas début octobre, Israël a mené des frappes aériennes meurtrières sans relâche et a assiégé complètement la bande de Gaza, coupant le carburant, l’électricité et l’eau.

Alors que Snchez a déclaré qu’il soutenait le droit d’Israël à se défendre, il a fait écho à d’autres dirigeants de l’UE en affirmant que la défense doit être menée dans les limites du droit humanitaire et du droit international. Il a qualifié d’inacceptables les images des souffrances à Gaza.

Je ne peux pas imaginer la situation en Palestine, dans la bande de Gaza, où près de la moitié de la population est composée d’enfants, a déclaré Snchez. Il est très important que nous envoyions un message clair d’humanité, d’empathie envers ces personnes qui souffrent de cette terrible situation.

Il souhaite également trouver au plus vite une solution à deux États.

La communauté internationale reconnaît déjà Israël et maintenant ce que nous devons faire, c’est reconnaître l’État palestinien, a-t-il déclaré.

Les dirigeants des 27 pays membres de l’UE devraient discuter du conflit au Moyen-Orient, entre autres sujets urgents, lors de leur sommet de jeudi et vendredi.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite