Le français Kering s’engage à réduire ses émissions absolues jusqu’à 40 % d’ici 2035

La marque de luxe française Kering a annoncé son engagement à réduire ses émissions absolues de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2035, sur la base de 2021. Le nouvel objectif de l’entreprise couvrant les périmètres 1, 2 et 3 du protocole sur les gaz à effet de serre a été dévoilé avant la publication du Rapport d’avancement sur le développement durable 2020-2023 de Kering, six ans après le début de la stratégie du groupe « Crafting Tomorrow’s Luxury ».

Le nouvel objectif de réduction de Kering en termes absolus représente la prochaine étape nécessaire pour accélérer la mise en œuvre de la vision du groupe d’un luxe moderne et responsable, complétant l’évolution de sa stratégie de développement durable, a indiqué la marque dans un communiqué de presse.

Kering s’est engagé à réduire ses émissions absolues de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2035, sur la base d’une référence de 2021. Le nouvel objectif de la société couvre les champs d’application 1, 2 et 3 du protocole sur les gaz à effet de serre. Kering a complété ses objectifs sociaux et environnementaux initiaux avec des stratégies dédiées au climat, à la biodiversité et à la circularité.

Au cours des trois dernières années, Kering a non seulement continué à faire des progrès significatifs vers l’atteinte de ses objectifs sociaux et environnementaux initiaux pour 2025, mais les a également augmentés grâce à une série de nouveaux objectifs ambitieux. Dans le cadre de stratégies dédiées au climat, à la biodiversité et à la circularité, ces objectifs supplémentaires, combinés au nouvel objectif absolu de Kering et à ses objectifs historiques, continueront d’être le moteur de la transformation du modèle économique du groupe.

« Kering et nos maisons ont fait des progrès significatifs pour atteindre nos objectifs de développement durable au cours des dernières années et, en parallèle, nous avons augmenté nos ambitions », a déclaré François-Henri Pinault, président-directeur général de Kering. «Nous fixons maintenant ce nouvel objectif absolu, couvrant les portées 1, 2 et 3 du protocole sur les gaz à effet de serre, car si nous voulons vraiment décarboner nos activités mondiales, nous devons passer de réductions d’intensité carbone à des réductions absolues. Je suis convaincu que la réduction d’impact en termes absolus associée à la création de valeur doit être le prochain horizon pour des entreprises véritablement durables.

« Pour correspondre à notre vision à long terme pour aider à conduire le programme de développement durable du luxe et de la mode, nous avons continué à faire évoluer notre stratégie de développement durable. Fixer un objectif de réduction de nos émissions absolues totales soutiendra la décarbonisation de notre groupe, tout en continuant à nous aligner sur une trajectoire de 1,5°. Il résume aussi parfaitement notre esprit ; nous n’arrêtons jamais d’aller de l’avant, et lorsque nos objectifs de développement durable sont en vue, nous éloignons encore plus la référence », a déclaré Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable et des affaires institutionnelles de Kering.

Bureau des nouvelles de Fibre2Fashion (N.-B.)


Avis de non-responsabilité – Tous les articles de News / Articles sont soumis au droit d’auteur et aucun article, en totalité ou en partie, ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit sans l’autorisation de Fibre2Fashion Pvt. Ltd.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite