#image_title

Le Français Galthie fait preuve de « solidarité » avec la sélection de l’équipe d’Écosse après l’humilité de l’Irlande

L’entraîneur-chef Fabien Galthie a admis que la France traversait « un moment difficile » après son humiliation 38-17 face à l’Irlande, mais a ajouté qu’il avait toujours confiance en ses joueurs pour le match à l’extérieur des Six Nations de samedi contre l’Écosse.

Galthie n’a apporté que deux changements jeudi – dont un forcé – à la formation de départ écrasée par l’Irlande, tenante du titre, à Marseille la semaine dernière.

Cameron Woki remplace Paul Willemse, suspendu, en deuxième ligne et Louis Bielle-Biarrey remplace Yoram Moefana sur l’aile gauche.

La défaite de vendredi était la deuxième plus lourde défaite à domicile de l’histoire du tournoi.

Publicité – Faites défiler pour continuer


« Les joueurs doivent ressentir notre confiance, et nous ressentons leur confiance », a déclaré aux journalistes Galthie, qui a pris la relève en décembre 2019.

« L’idée que nous avions en tant qu’entraîneurs et groupe de dirigeants était de garder la même colonne vertébrale dans l’équipe.

« C’est notre projet depuis que nous avons pour mission d’avoir de la solidarité au sein du groupe et de l’équipe dans les bons et les mauvais moments », a-t-il ajouté.

Publicité – Faites défiler pour continuer


Bielle-Biarrey de Bordeaux-Begles prend la place de son coéquipier du club Moefana pour le match à Murrayfield, où le joueur de 20 ans a fait ses débuts en test en août.

« L’importance de Louis est qu’il est un joueur qui apporte de la vitesse, un profil différent de Yoram », a déclaré Galthie.

« Il a l’habitude de jouer sur l’aile et de couvrir en latéral », a ajouté l’ancien capitaine de l’équipe française.

Publicité – Faites défiler pour continuer


Galthie a choisi de ne pas laisser tomber le demi de mêlée Maxime Lucu malgré la performance décevante du demi-arrière avec le premier choix régulier Antoine Dupont absent des Six Nations.

Le joueur mondial de l’année 2021 s’entraîne avec l’équipe française à sept alors qu’elle se prépare pour les Jeux Olympiques de cet été.

L’autre numéro neuf de l’effectif, Nolann Le Garrec, fait partie des remplaçants et est en lice pour sa deuxième sélection après sa sortie du banc contre l’Irlande.

Publicité – Faites défiler pour continuer


« Il (Le Garrec) s’est préparé à être remplaçant, il a très bien fait son entrée », a déclaré Galthie.

« Il est dans notre équipe depuis deux ans.

« Il s’adapte à son rôle et teste le rugby avec une grande satisfaction », a-t-il ajouté.

Publicité – Faites défiler pour continuer


Il y a également eu des critiques sur le partenariat de centre de Gaël Fickou et Jonathan Danty, mais ils conservent leur place.

Le flanker toulousain Alexandre Roumat, fils de l’ancien troisième ligne français Olivier Roumat, est en lice pour ses débuts sur le banc avec la promotion de Woki.

Le jeune Posolo Tuilagi conserve sa place parmi les remplaçants avec le pilier libre Sébastien Taofifenua remplaçant Reda Wardi, blessé.

L’Écosse a battu le Pays de Galles 27-26 lors de son premier match du tournoi et a nommé son équipe plus tard jeudi.

Équipe (15-1)

Thomas Ramos ; Damian Penaud, Gaël Fickou, Jonathan Danty, Louis Bielle-Biarrey ; Matthieu Jalibert, Maxim Lucu ; Gregory Alldritt (capitaine), Charles Ollivon, François Cros, Paul Gabrillagues, Cameron Woki ; Vin Antonio, Peato Mauvaka, Cyril Baille

Replacements: Julien Marchand, Sebastien Taofifenua, Dorian Aldegheri, Posolo Tuilagi, Alexandre Roumat, Paul Boudehent, Nolann Le Garrec, Yoram Moefana

Entraîneur : Fabien Galthié (FRA)

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite