L’Allemand Habeck : Je porterais le symbole pro-LGBTQ+ à la Coupe du monde du Qatar

Le vice-chancelier allemand Robert Habeck a déclaré qu’il porterait le brassard pro-LGBTQ+ « OneLove » s’il était à la Coupe du monde du Qatar, malgré la menace de sanctions de la FIFA.

« Je serais intéressé de voir ce que fait l’arbitre s’il y a quelqu’un qui arrive avec le brassard », a déclaré Habeck mardi soir lors du talk-show Markus Lanz de ZDF.

« Je tenterais peut-être ma chance », a déclaré Habeck, mais a ajouté qu’il est « un politicien, essayant de faire son travail » et non Manuel Neuer, le capitaine de l’équipe nationale d’Allemagne.

Le Qatar a fait l’objet de critiques depuis qu’il a reçu le tournoi en 2010 pour son traitement des travailleurs migrants, ainsi que pour ses politiques envers la communauté LGBTQ+ et les droits des femmes.

Habeck a évoqué «des moments de protestation emblématiques lors d’événements sportifs, qui ont sans doute changé quelque chose», pointant l’ancien quart-arrière des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick agenouillé pour protester contre l’injustice raciale et la brutalité policière pendant l’hymne national américain à l’été 2016.

Nancy Faeser, une autre ministre allemande de haut rang, s’est également penchée sur le débat mardi. Elle a dit à ARD que ce serait un signal fort si l’équipe allemande portait le brassard.

Les remarques de Habeck sont intervenues un jour après que l’Association allemande de football et six autres nations européennes ont décidé d’abandonner les plans pour que leur capitaine porte un brassard OneLove en raison de la menace de sanctions sportives de la FIFA. La FA allemande a annoncé mardi qu’elle prévoyait d’intenter une action en justice contre la FIFA pour sa position.

L’Allemagne jouera son match d’ouverture contre le Japon à 14h00 CET mercredi.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite