Vidéos et images : Les Français défilent en solidarité avec l’Iran

Des milliers de personnes ont manifesté en France pour soutenir les manifestations qui se déroulent en Iran, avec au moins 2 500 personnes descendant sur la place de la République à Paris hier (29 octobre).

Des marches ont également eu lieu à Toulouse (environ 150 personnes), et à Lyon (250).

Elle survient après des manifestations en Iran, suite au décès de Mahsa Amini, décédée le 16 septembre en garde à vue, trois jours après son arrestation à Téhéran par la police des mœurs religieuses.

Elle a été arrêtée à Téhéran pour avoir porté son hijab trop lâche. Les manifestants ont déclaré qu’elle avait ensuite été battue par la police, mais la police affirme qu’elle s’est effondrée à la suite d’une crise cardiaque et qu’aucun passage à tabac n’a eu lieu.

Des manifestants à Paris portaient des drapeaux iraniens et des banderoles sur lesquels on pouvait lire : Femmes, vie, libert (Femmes, vie, liberté), ont rapporté des journalistes de l’AFP présents à la marche dans la capitale. Les manifestants ont dansé et brandi des drapeaux et brandi des photos de Mahsa Amini.

A Toulouse, les manifestants formaient une chaîne humaine, et portaient également des drapeaux et des banderoles.

A Lyon, des manifestants ont répondu aux appels du Collectif des anciens étudiants de Lyon (Collectif d’anciens élèves de Lyon) et a participé à une marche qui a débuté place Bellacour.

Ils ont également tenu des bannières, y compris des lectures Solidarité pour la liberté (Soutien à la liberté), Nous sommes tous révoltés (Nous sommes tous dégoûtés/révoltés), et On veut pas de gouvernement anti-femme (Nous ne voulons pas d’un gouvernement anti-femmes).

Certains lisent simplement les hashtags, #MahsaAmini ou #Mahsa_Amini. Une femme s’est publiquement coupé les cheveux en guise de soutien, pour refléter des actions similaires prises par des femmes iraniennes lors de manifestations en Iran.


Il y a également eu des manifestations pour la même cause à Londres, menées par la militante des droits des femmes d’origine iranienne Maryam Namazie.

Cela survient après que des manifestations majeures (et des répressions policières controversées) ont éclaté en Iran après la mort de Mme Aminis.

Des femmes ont enlevé et brûlé leur foulard en signe de protestation, et se sont publiquement coupé les cheveux au mépris des lois de la police sur la moralité.

Le mouvement s’est propagé à travers le pays, les autorités iraniennes auraient tenté de fermer Internet en réponse et auraient répondu par la violence aux manifestations.

Les autorités iraniennes affirment que les manifestants sont des vandales opportunistes.

Histoires liées

En images : 41 000 personnes à travers la France manifestent contre la guerre en Ukraine
Appel au boycott des produits français dans la rangée des caricatures islamiques

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite