Un nouveau supermarché à bas prix en France vise à vendre jusqu’à 10% moins cher

Une nouvelle enseigne de supermarché low-cost arrive en France, qui promet de proposer des prix jusqu’à 10% moins chers que les autres enseignes via un modèle de partenariat fournisseur.

Baptisée Toujust, la marque a été créée par Fabrice Gerber, un ancien directeur d’hypermarché qui a travaillé auparavant chez Aldi, Leclerc et le Système U. Il précise que la marge des magasins est de 28%, qu’il utilise pour calculer ses prix.

Le nom Toujust est une pièce de théâtre sur l’expression française tout juste, qui signifie tout juste ou juste.

Le supermarché travaille directement avec les fournisseurs pour garantir des prix plus bas aux acheteurs. Elle partage également 25 % de ses bénéfices directement avec les producteurs et les fournisseurs et supprime autant d’intermédiaires que possible.

Les prix à la consommation seront au moins 5 à 10 % moins chers que ceux proposés par les concurrents, a déclaré M. Gerber. La différence pourrait être significative pour certains articles, d’autant plus qu’une étude de 2022 a montré qu’un même panier de biens peut varier jusqu’à 17% selon la marque et l’emplacement.

Lire la suite : Quel supermarché en France est le moins cher ? Les tests montrent une différence de 17 %

Le premier magasin ouvrira à Als (Gard, Occitanie) en mars. Le groupe prévoit jusqu’à 50 autres magasins à travers le pays cette année, y compris dans le Nord. Il a même déclaré qu’il viserait à ouvrir jusqu’à 310 magasins dans les quatre à cinq prochaines années.

Au premier trimestre 2023, elle vise l’ouverture de huit sites, dont à Lens (Pas-de-Calais), Montauban (Tarn-et-Garonne), Saint Quentin (Aisne), Saint Maur (Indre) et Terrasson-Lavilledieu ( Dordogne).

Dans un communiqué, M. Gerber a déclaré : Dans un contexte de crise économique et sanitaire sans précédent associée à une envolée historique du prix des matières premières, la marque Toujust est née d’un constat simple et de bon sens : éliminer les intermédiaires et leurs marges, qui alourdissent nos paniers.

Cela permettrait de remettre les fournisseurs au cœur de notre consommation, tout en offrant au plus grand nombre la possibilité de se nourrir sainement à un prix juste et accessible.

des locaux dit à BFMTV qu’ils iront partout où les prix et les offres sont bas, et que la crise du coût de la vie signifie que tout supermarché prospère devra être moins cher, car la vie est très difficile en ce moment.

À lire aussi : Quels sont les produits alimentaires dont le prix a le plus augmenté en France ?

Un producteur, Bruno Vif, éleveur de vaches de l’Allier, qui travaille avec Toujust, a déclaré : « Ce supermarché a l’air de respecter tout le monde, du producteur au consommateur, ce qui n’a pas toujours été le cas pour les autres magasins.

Jean-Marie Pigout, responsable de la production de viande à la Tradition Terroir du Sud Ouest (TTSO) a déclaré: Ils vendront des choses à un prix équitable car ils seront des partenaires, dans un sens, donc c’est gagnant-gagnant.

Le supermarché prévoit à terme de vendre 7 000 produits dont 80 % de produits alimentaires et 45 % de produits frais. Il dit qu’il visera à avoir autant de produits Made in France que possible.

Il disposera également d’une boulangerie et d’une épicerie fine avec des produits cuisinés sur place, ainsi qu’un espace snacking proposant des plats sur place inspirés de la cuisine de rue.

La flambée des prix alimentaires

La nouvelle survient alors que les prix des denrées alimentaires ont continué de grimper en France, parfois au-dessus de l’inflation, jusqu’à 12% sur un an en 2022. Certains articles pourraient voir leur coût doubler d’une année sur l’autre en 2023.

Lire la suite: Liste des aliments de supermarché prêts pour de nouvelles hausses de prix en France

Olivia Grgoire, la ministre en charge de la consommation, a suggéré que tous les supermarchés vendent un panier de 20 articles à un prix proche du prix de revient afin de permettre aux acheteurs aux budgets serrés d’acheter le minimum indispensable.

Cependant, l’idée a été renvoyé comme financièrement impossible par le patron de la marque E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc.

Articles Liés

Qu’est-ce que le plan panier de produits de base à petit prix pour les supermarchés français ?

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite