Un avocat soulève des questions juridiques sur le formulaire de propriété obligatoire de France

Les autorités françaises pourraient être sur un terrain fragile si elles infligeaient une amende aux propriétaires pour ne pas avoir rempli le formulaire de propriété obligatoire avant le 30 juin, a suggéré un avocat.

Environ 34 millions de propriétaires devront remplir le formulaire afin que les autorités disposent d’informations à jour sur les propriétés et sur la manière dont elles sont utilisées pour garantir que taxe d’habitation qui n’est désormais prélevé que sur les résidences secondaires est facturé correctement.

Ceux qui manquent le délai pourraient en théorie faire face à une amende de 150, bien que les autorités fiscales aient dit La connexionils adopteront une attitude décontractée cette année et n’infligeront pas de sanctions en 2023.

Néanmoins, un avocat a expliqué pourquoi – même les autorités le voulaient – toute sanction imposée pouvait être contestée.

Lire la suite:Pas d’amendes en 2023, selon le chef de la déclaration de propriété française

Le caractère obligatoire pourrait être contesté

Batrice Hingand dit Les chos tout dépendait du fait que le gouvernement n’avait pas encore publié de décret concernant le formulaire de propriété obligatoire en Le Journal officieloù figurent les textes législatifs et réglementaires de la République française.

Si le décret n’est pas publié avant le 30 juin, l’administration ne pourra pas sanctionner ceux qui n’ont pas fait la première déclaration, a ajouté Mme Hingand, membre de la Cercle des fiscalistes groupe de réflexion.

Elle a toutefois souligné que si le décret était publié avant la date limite actuelle du 30 juin, la sanction serait légale.

Mme Hingand cite deux articles clés du Code général des impôts français, l’article 1418 et l’article 1770 terdeciesqui ont trait à la création de la nouvelle déclaration.

Le premier prévoit l’établissement d’une liste de procédures pour les nouvelles taxes et déclarations, tandis que le second traite des amendes pouvant être infligées en cas de non-soumission ou d’omission d’informations pour ces nouveaux ajouts.

Ils exigent tous deux, cependant, la publication d’un décret plus spécifique sur les nouvelles déclarations ou taxes créées par les autorités qui, dans le cas du formulaire de propriété, n’ont pas encore été faites.

Sans décret publié, l’avocat estime qu’il n’y a aucune justification légale pour des punitions ou des sanctions si le formulaire n’est pas rempli.

Le Code civil est très clair. Un texte législatif pour lequel un décret d’application est prévu ne prend effet qu’à compter de la publication de ce décret, a précisé l’avocat.

Donc à l’heure actuelle, sans décret, le caractère obligatoire de cette déclaration de propriété pourrait être contesté, a-t-elle ajouté, supprimant à terme la possibilité pour le gouvernement d’infliger une amende à ceux qui ne l’auraient pas complétée jusqu’à la publication du décret.

Mme Hingand a toutefois prévenu qu’il y a encore une chance que le décret soit publié avant le 30 juin, ce qui validerait le délai et l’aspect obligatoire du formulaire.

Cela dit, la DGFiP a annoncé récemment que les amendes pour non-soumission du formulaire ne seront pas infligées avant janvier 2024bien qu’ils aient exhorté les propriétaires à toujours remplir la déclaration avant la date limite du 30 juin, car cela pourrait affecter les futures taxes prélevées sur la propriété.

Lire la suite : Déclarer un bien immobilier français : exonérations, loyers, copropriétés, commerces

Pourquoi le décret n’a-t-il pas été publié ?

Cela soulève alors la question de savoir pourquoi le décret n’a pas déjà été publié.

Après tout, la déclaration a été annoncée en janvier, et nous sommes maintenant sur le point d’entrer en mai, ce qui laisse amplement de temps pour la publication du décret.

Mme Hingand pense que l’absence de décret pourrait être liée au fait qu’il s’agit d’une toute nouvelle déclaration, les autorités hésitant à publier un décret qui n’englobe pas tous les aspects du formulaire.

Cette absence n’est ni un oubli ni une négligence de la part de l’administration. je me demande si [the authorities wanted to wait] jusqu’à la fin de la campagne fiscale pour introduire toutes les informations et démarches nécessaires dans ce décret ; dit l’avocat.

Le risque, lorsque les textes sont publiés trop rapidement, est que, du fait de la mise en œuvre informatique et administrative, des décrets supplémentaires doivent être publiés ultérieurement, a-t-elle ajouté.

Dans le cas du formulaire de propriété obligatoire, il est probable qu’il s’agisse d’une déclaration unique entièrement en ligne, de sorte que les autorités peuvent pécher par excès de prudence pour s’assurer que tous leurs angles sont couverts.

Vous rencontrez des problèmes avec le formulaire ?

Si vous rencontrez toujours des problèmes avec la déclaration, La Connexion a compilé une liste de tous nos articles sur le sujet ici.

Cette page pratique vous donne un aperçu des articles pour les propriétaires de SCI, les propriétaires de résidences secondaires et les non-résidents en France, notre FAQ, une liste de contacts si vous rencontrez des difficultés avec le formulaire et plus encore.

Si vous avez des questions, contactez les autorités fiscales ou faites-le nous savoir à news@connexionfrance.com

Articles Liés

Quelle est la date limite pour déposer votre déclaration de revenus française ?
Actualités immobilières en France : Hausse des taux d’intérêt, conflit fiscal, problèmes de MaPrimeRenov

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite