Tour de France: les Pyrénées ont fourni un GC prévisible de manière inattendue

Cauterets a accueilli les arrivées du Tour de France de manière pas si régulière depuis les années 1950 et la ville n’a jamais été du genre à décider de la course. En 1953, Louison Bobet était encore à neuf jours du jaune, tandis que 36 ans plus tard, Laurent Fignon et Greg LeMond s’échangeaient la tête de la course tous les quelques jours.

Les deux dernières visites de la course – en 1995 et 2015 – ont vu Miguel Indurain et Chris Froome à près de trois minutes d’avance sur tous les autres en tête du classement général. Cette fois-ci, lors de la première visite au sommet pyrénéen, c’est toujours le jeu de n’importe quel concurrent du Tour de France, tant que vous vous appelez Jonas Vingaard ou Tadej Pogačar.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite