#image_title

Parc éolien offshore de la Baie de Saint Brieuc, France

Toutes les éoliennes du projet éolien de la Baie de Saint Brieuc ont été installées en décembre 2023. Crédit : Van Oord.

Le projet éolien de la Baie de Saint Brieuc produira 1 820 GWh d’électricité par an. Crédit : Nexans.

Le projet éolien de la baie de Saint-Brieuc de 496 MW est situé à 16,3 km au large de la baie de Saint-Brieuc en Bretagne, dans le nord-ouest de la France.

Le parc éolien est le premier parc éolien offshore à grande échelle en Bretagne et l’un des plus grands projets éoliens offshore à échelle commerciale en France.

Le projet a été développé par Ailes Marines, filiale d’Iberdrolas, qui en est également l’opérateur. Iberdrola a acquis 100 % d’Ailes Marines, suite à l’acquisition des 30 % restants du capital d’Avel Vor en mars 2020.

Le parc éolien offshore a été développé avec un investissement d’environ 2,4 milliards de dollars (2,7 milliards de dollars). Les travaux de construction du projet ont débuté en 2021 et la première électricité a été produite en juillet 2023.

Les travaux complets de mise en service devraient se poursuivre jusqu’au premier trimestre 2024.

La centrale éolienne produira 1 820 GWh d’énergie propre par an lorsqu’elle deviendra pleinement opérationnelle, ce qui sera suffisant pour répondre aux besoins énergétiques de 835 000 foyers.

Emplacement

Le parc éolien offshore de Saint-Brieuc est situé dans la baie de Saint-Brieuc, à 16,3 km au large des côtes bretonnes. Le parc éolien couvre une superficie d’environ 75 km dans la Manche.

Maquillage du parc éolien offshore de Saint Brieuc

Le parc éolien offshore de Saint Brieuc est équipé de 62 unités d’éoliennes offshore SG 8.0-167 DD configurées en sept rangées.

D’une capacité de 8 MW chacune, les turbines de 207 m de haut sont équipées d’une technologie d’entraînement direct, qui utilise moins de pièces mobiles que les machines à engrenages. Les pales de la turbine mesurent 82 m de long avec une surface balayée de 18 %.

Le système de câbles offshore de 225 kV comprend deux câbles à trois conducteurs de 33,5 km avec une solution de blindage hybride. Un système de fibre optique est également intégré à la conception pour faciliter la surveillance à distance de la liaison par câble et la transmission de données entre le parc éolien offshore et la base terrestre. La section terrestre du câble d’exportation d’électricité comprend un câble unipolaire de 225 kV de 93 km de long.

Le système de câblage de connexion sous-marin comprend un câble de connexion haute tension 66 kV CA de 90 km de long et trois moyeux d’isolation en polyéthylène réticulé. La connexion au réseau terrestre se fait via deux câbles d’exportation, une liaison sous-marine de 225 kV et une liaison terrestre de 225 kV.

L’électricité générée par le parc éolien est évacuée via un système de câbles d’exportation de 225 kV jusqu’à la plage de Caroual, à Erquy, d’où elle est connectée au réseau via le poste de Doberie situé à Hnansal.

Détails de construction du parc éolien offshore de Saint Brieuc

La sous-station offshore comprend une enveloppe de 63 m de haut avec une face supérieure pesant 3 400 tonnes. Le dessus de 55 m de long mesure 31 m de large et 23 m de haut. Le dessus et la gaine ont été chargés en juin 2022. L’installation offshore de la sous-station a été achevée en juillet 2022.

Van Oord a commencé l’installation de la première des 62 fondations de veste sur le site du parc éolien, en utilisant Aeolus en mai 2021.

En juillet 2021, Bravenes, un navire sous-marin d’installation d’enrochements, est arrivé sur le site du projet pour l’installation d’enrochements sur le fond marin afin de stabiliser et de protéger les câbles sous-marins et les pieux à broches du site.

Les câbles d’exportation offshore et terrestre ont été posés par le navire CS Skagerrak et les câbles ont été creusés dans le fond marin à l’aide d’un système Capjet spécialisé.

L’entreprise a démarré la première installation d’éoliennes sur les 62 éoliennes en mai 2023. Elle a été installée au numéro de position SB44, situé dans la partie nord du site du projet.

La première électricité du parc éolien a été produite en juillet 2023, marquant la première production d’énergie propre via un parc éolien offshore pour la première fois en Bretagne.

L’installation des fondations de la veste a été achevée en octobre 2023 tandis que les installations des éoliennes ont été achevées en décembre 2023.

Entrepreneurs impliqués

Siemens Gamesa Renewable Energy a été retenu pour fournir et construire les éoliennes. La commande comprend également un contrat de maintenance des turbines sur dix ans.

Navantia-Windar a remporté un contrat de 350 m pour la construction et l’assemblage des vestes et de leurs pieux correspondants, y compris le transport et l’installation des fondations des vestes et de la sous-station offshore.

Prysmian a été engagé pour fournir les systèmes de câblage de connexion sous-marins dans le cadre d’un contrat de 80 m. Les liaisons de raccordement au réseau ont été conçues, construites et entretenues par le gestionnaire de réseau de transport français RTE.

Nexans a remporté un contrat de 115 millions de dollars auprès de RTE pour fournir les câbles d’exportation, y compris les services d’inspection, de maintenance et de réparation, dans le cadre du contrat.

IDOM a été chargé de réaliser la modélisation 3D de la structure métallique des sous-stations, y compris les fondations de la gaine et les différents niveaux de la structure supérieure. Elle a également participé à l’aménagement des équipements électriques, de chauffage, de ventilation et de climatisation, de tuyauterie, de chemins de câbles et de protection incendie du parc éolien.

NKE Instrumentation a fourni des bouées océanographiques pour le suivi des travaux de construction. Elle a également collaboré avec des partenaires locaux pour la fabrication de flotteurs, le traitement des données et l’affrètement de navires.

La société Atkins de SNC-Lavalin a été sélectionnée pour réaliser la conception technique initiale de 62 structures de gaine d’éoliennes pour le projet. AXYS WindSentinel a été sélectionné pour fournir l’évaluation de l’énergie éolienne offshore pour le site du projet.

Les sociétés françaises Eiffage Métal et ENGIE Solutions ont remporté le contrat pour la construction du poste électrique du parc éolien en septembre 2020.

En décembre 2020, Atos a été sélectionné pour fournir des solutions de communication critiques et assurer les activités de coordination maritime sur le site du projet.

Smulders et son partenaire du consortium EQUANS ont remporté un contrat pour construire une sous-station offshore pour le projet. Le consortium a également assuré l’ingénierie, la construction, l’installation, la mise en service et les tests de la sous-station.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite