#image_title

Les procureurs lancent une enquête sur le traitement de l’eau de Nestl en France

Des représentants légaux en France ont lancé une enquête sur le traitement par Nestl de ses eaux minérales en bouteille.

Selon le journal national Le Monde, l’enquête a été ouverte par les procureurs du tribunal correctionnel du nord-est de la France.

S’adressant au Agence-France PresseSelon le procureur local Frédéric Nahon, l’enquête a été ouverte après avoir reçu une plainte du régulateur national de la santé, l’Agence Régionale de Sant.

Les examens sont toujours en cours, a précisé Nahon, notamment pour établir si l’étiquette eau minérale naturelle est trompeuse ou non.

On ne sait pas quand l’enquête a été ouverte.

La semaine dernière, Nestl a admis Le Monde qu’elle avait violé la loi française en effectuant de multiples traitements de purification sur des eaux en bouteille étiquetées comme eaux minérales, parmi lesquelles figuraient des produits vendus sous les marques Perrier et Vittel.

Accédez aux profils d’entreprise les plus complets du marché, alimentés par GlobalData. Économisez des heures de recherche. Bénéficiez d’un avantage concurrentiel.

Échantillon gratuit de profil d’entreprise

Votre e-mail de téléchargement arrivera sous peu

Nous sommes confiants dans la qualité unique de nos profils d’entreprise. Cependant, nous voulons que vous preniez la décision la plus avantageuse pour votre entreprise, c’est pourquoi nous vous proposons un échantillon gratuit que vous pouvez télécharger en soumettant le formulaire ci-dessous.

Par GlobalData

Il est illégal d’utiliser des techniques de purification sur des produits étiquetés comme eau de source ou eau minérale en France, car ils sont déjà considérés comme sûrs à la consommation car ils proviennent directement de sources naturelles protégées.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, Nestl a déclaré avoir utilisé la microfiltration sur nos sites Eaux à un niveau plus fin que celui précédemment reconnu par les autorités françaises.

Le géant suisse a ajouté qu’il avait spécifiquement adopté des filtres à charbon actif et des systèmes ultraviolets qui, bien qu’autorisés par d’autres juridictions, ne sont pas conformes à la réglementation française sur les eaux minérales naturelles.

La société de production d’eau en bouteille Contrex a déclaré avoir porté cette question de manière proactive à l’attention des autorités françaises en 2021.

Nestl a ajouté qu’elle avait proposé plusieurs options pour garantir la conformité à l’avenir, comme la soumission de preuves démontrant que notre utilisation du niveau le plus fin de microfiltration sur nos sites Waters ne désinfecte pas et n’a pas d’impact sur les caractéristiques uniques de nos eaux minérales naturelles.

Tout en affirmant que les autorités nationales avaient validé à l’époque son traitement plus fin par microfiltration, elle a ajouté que les traitements non autorisés avaient depuis été supprimés.

Selon l’entreprise, ses marques Perrier, Vittel, Contrex et Hpar sont désormais pleinement conformes aux lois françaises relatives à la production d’eau minérale naturelle.

Juste des boissons a demandé à Nestl de confirmer quand elle a cessé d’utiliser les traitements de purification sur ses eaux minérales et de source en bouteille.


www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite