Le stock de Snowflake monte en flèche après que les ventes de logiciels ont plus que doublé

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Les ventes de Snowflake Inc. ont encore plus que doublé à l’automne, et les dirigeants ont relevé mercredi leurs attentes pour l’ensemble de l’année tout en prévoyant que les revenus des produits pourraient encore doubler au dernier trimestre de l’année, faisant grimper les actions en flèche en fin de séance.

Flocon de neige NEIGE,
-2,42%
mercredi a signalé des pertes de 154,86 millions de dollars au troisième trimestre, ou 51 cents par action, après avoir signalé des pertes de 28 cents par action il y a un an, selon FactSet. Le chiffre d’affaires a atteint 334,4 millions de dollars contre 160 millions de dollars il y a un an, les produits représentant 312,5 millions de dollars et le reste étant attribué aux services professionnels.

Les analystes s’attendaient en moyenne à des pertes de 6 cents par action sur des ventes de 306 millions de dollars, dont 284 millions de dollars de ventes de produits, selon FactSet. Les actions ont bondi de plus de 13% dans les échanges après les heures normales immédiatement après la publication des résultats, après avoir clôturé avec une baisse de 8,6% à 311 $.

Snowflake étant une jeune entreprise de logiciels, les investisseurs ont tendance à se concentrer sur d’autres paramètres que la rentabilité, notamment le taux de rétention des revenus nets, qui mesure combien les clients existants dépensent pour l’offre au prix de volume, et les obligations de performance restantes, qui mesurent le montant de dépenses qui ont été convenues dans le cadre de contrats mais pas encore reconnues.

Snowflake a annoncé un taux de rétention des revenus nets de 173 % à la fin du trimestre le 31 octobre et une obligation de performance restante de 1,8 milliard de dollars, en hausse de 94 % par rapport à l’année dernière et à peu près conforme à l’estimation moyenne des analystes de 1,82 milliard de dollars. . Snowflake a également signalé que le nombre de clients est passé à 5 416 contre 3 554 il y a un an, et 148 de ces clients ont dépensé plus d’un million de dollars avec l’entreprise au cours des 12 derniers mois.

Pour le quatrième trimestre, les dirigeants de Snowflake prévoient des revenus produits de 345 à 350 millions de dollars, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 316 millions de dollars. Pour l’ensemble de l’année, la direction de Snowflake prévoit désormais un chiffre d’affaires d’environ 1,13 milliard de dollars, après avoir précédemment déclaré 1,06 à 1,07 milliard de dollars.

Snowflake est devenue l’une des sociétés de technologie publiques les plus appréciées après son premier appel public à l’épargne en 2020 en raison de son potentiel pour lutter contre Oracle Corp. ORCL,
-0,19%
avec un logiciel de base de données natif du cloud. La société précédemment basée à San Francisco mais qui prétend maintenant ne pas avoir de siège social car les employés travaillent à distance a attiré de grands investisseurs, dont Warren Buffetts Berkshire Hathaway Inc. BRK.A,
+0.23%

BRK.B,
+0.28%,
et les analystes en investissement continuent de louer l’opportunité de l’entreprise.

Voir aussi : Cinq choses à savoir sur Snowflake et son introduction en bourse record

Alors que les données jouent un rôle de plus en plus essentiel pour les entreprises de tous les secteurs et de toutes les zones géographiques, nous pensons que Snowflake connaîtra une croissance durable avec une visibilité accrue en raison de leur rôle irremplaçable dans la pile informatique, ont écrit les analystes de Truist Securities en novembre, tout en maintenant une cote d’achat et un prix de 350 $. cible, mais mentionnant la probabilité de mettre à jour leur modèle après le rapport de mercredi.

L’action Snowflake a grimpé plus haut que les prix réalisés dans les premiers jours grisants après son introduction en bourse à la mi-novembre, clôturant à plus de 400 $ pour la première et, jusqu’à présent, la seule fois le 16 novembre. Les actions se sont toutefois effondrées depuis, y compris un 14,7% baisse au cours des deux dernières sessions dans un contexte de déroute du marché qui laisse le titre en hausse de 10,5% jusqu’à présent cette année, tandis que l’indice S&P 500 SPX,
-0,72 %
a gagné 21,6 %.

.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite