Le service Internet d’une société de télécommunications ukrainienne perturbé par une cyberattaque « puissante »

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Des figurines avec des ordinateurs et des smartphones sont vues devant les mots « Cyber ​​Attack », des codes binaires et des drapeaux russes et ukrainiens, dans cette illustration prise le 15 février 2022. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration

28 mars (Reuters) – La société publique ukrainienne de télécommunications Ukrtelecom (UTLM.PFT) a connu une interruption de son service Internet lundi après une « puissante » cyberattaque, selon des responsables du gouvernement ukrainien et des représentants de l’entreprise.

L’incident est la dernière attaque de piratage contre les services Internet ukrainiens depuis l’invasion des forces militaires russes fin février.

« Aujourd’hui, l’ennemi a lancé une puissante cyberattaque contre l’infrastructure informatique d’Ukrtelecoms », a déclaré Yurii Shchyhol, président du Service d’État des communications spéciales et de la protection de l’information de l’Ukraine. « L’attaque a été repoussée. Et maintenant Ukrtelecom a la capacité de commencer à restaurer ses services aux clients. »

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

« Actuellement, l’attaque est repoussée, la fourniture de services est progressivement reprise », a déclaré le porte-parole d’Ukrtelecom, Mikhail Shuranov.

NetBlocks, qui surveille les perturbations des services Internet, a publié sur Twitter plus tôt lundi qu’il avait vu « l’effondrement de la connectivité » avec une « perturbation continue et qui s’intensifie à l’échelle nationale ».

Un incident similaire s’est produit plus tôt ce mois-ci avec Triolan, une petite société de télécommunications ukrainienne, avait précédemment rapporté Forbes. Cette société a subi un piratage qui a réinitialisé certains systèmes internes, entraînant la perte d’accès de certains abonnés locaux.

Ukrtelecom avait déclaré dans un communiqué plus tôt dans la journée qu’il y avait eu « des difficultés temporaires avec l’installation de nouvelles sessions Internet pour les clients d’Ukrtelecom ».

La Russie appelle ses actions en Ukraine une « opération militaire spéciale » pour désarmer et « dénazifier » son voisin. Kiev et l’Occident considèrent cela comme un prétexte à une invasion non provoquée pour tenter de renverser le gouvernement ukrainien élu.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Christopher Bing; Montage par Cynthia Osterman

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite