Le plan mis à jour de France pour lutter contre l’antisémitisme amènera les étudiants sur les sites d’attaques


 – Actusduweb.comDe David I. Klein

Le gouvernement français a mis à jour son plan de lutte contre l’antisémitisme et le racisme, qui exigera que les enseignants reçoivent une formation sur le sujet et que tous les écoliers français se rendent sur le site d’un incident antisémite ou raciste.

Ces visites pourraient inclure des sites de l’Holocauste, et des expositions itinérantes sur l’antisémitisme et le racisme seront également organisées dans les écoles,Frances Premier ministre Elisabeth Borne a annoncé Lundi.

Recevez la newsletter de l’exposant juif par e-mail et ne manquez jamais nos meilleures histoires
Nous ne partageons pas de données avec des fournisseurs tiers.

Inscription gratuite

Le plan a été adopté pour la première fois en 2015 mais doit être mis à jour tous les trois ans. Outre les ajouts pédagogiques, la loi française sera également adaptée pour rendre les accusations d’infractions antisémites ou racistes graves suffisantes pour empêcher l’accusé de fuir le pays.

Le plan a été élaboré par la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, ou DILCRAH, comme on l’appelle par ses initiales françaises, avec la contribution consultative du Comité juif américain.

La DILCRAH reconnaît depuis longtemps que l’antisémitisme met en danger toute la société française, pas seulement les Juifs. Il est essentiel que le gouvernement dispose d’une stratégie solide dédiée à la lutte contre l’antisémitisme sous toutes ses formes, a déclaré Anne Sophie-Sebban, directrice de l’AJC Paris. De manière significative, pour la première fois, le plan comprend une recommandation de l’AJC visant à créer des indicateurs pour mesurer le fonctionnement de chaque composante du plan stratégique du gouvernement.

Dans l’ensemble, le plan contient 80 points d’action différents dans cinq catégories différentes, qui comprennent la mesure de la réalité du racisme, de l’antisémitisme et de la discrimination ; améliorer l’éducation et la formation; sanctionner les auteurs et soutenir les victimes.

Les données gouvernementales ont révélé qu’environ 1,2 million de personnes en France souffrent d’une sorte de racisme ou de discrimination. Parmi eux se trouvent Frances près de 500 000 Juifs, qui ont signalé des taux d’antisémitisme de plus en plus élevés ces dernières années.

En 2021, le procès d’un homme accusé du meurtre d’une femme juive âgée à Paris a déclenché un débat national sur la manière dont les gouvernements traitent les crimes antisémites. L’année dernière, la mort d’un jeune homme juif est devenue un problème de dernière minute dans la campagne électorale nationale française.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite