Le fournisseur de logiciels cloud HashiCorp dépose une demande d’introduction en bourse alors que les investisseurs investissent de l’argent dans des actions technologiques à forte croissance

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Des employés de HashiCorp à la conférence HashiConf de la start-up à San Francisco en octobre 2018.

HashiCorp

HashiCorp, dont le logiciel aide les développeurs à gérer l’infrastructure cloud, a déposé une demande de publication jeudi et a déclaré que les revenus du deuxième trimestre avaient bondi de 49%.

La société sera cotée à la Bourse de New York sous le symbole « HCP ».

HashiCorp est basée à San Francisco mais se qualifie de « première entreprise à distance avec une main-d’œuvre répartie dans le monde entier » pour ses 1 500 employés. La société a été fondée en 2012 et porte le nom du co-fondateur Mitchell Hashimoto.

HashiCorp propose des versions basées sur le cloud de logiciels open source, tels que Terraform pour la configuration de l’infrastructure et Vault pour la gestion des mots de passe. Les revenus de la période terminée le 31 juillet ont atteint 75,1 millions de dollars contre 50,5 millions de dollars un an plus tôt, 98 % des ventes provenant des abonnements.

La société devrait arriver sur le marché public alors que les investisseurs paient des prix exorbitants pour les entreprises de logiciels à croissance rapide. GitLab, un fournisseur entièrement distant d’outils de collaboration pour développeurs, est devenu public le mois dernier et a une capitalisation boursière d’environ 16 milliards de dollars sur seulement 58,1 millions de dollars de revenus au cours du trimestre le plus récent. Toast, qui fournit du matériel, des logiciels et des produits de paiement aux restaurants, a fait ses débuts en septembre et vaut plus de 30 milliards de dollars.

HashiCorp a été évalué pour la dernière fois sur le marché privé à 5,1 milliards de dollars en 2020. Ses principaux investisseurs sont les sociétés de capital-risque Mayfield et GGV Capital.

La société comptait environ 2 100 clients fin juillet, dont Fox, General Motors, la filiale GitHub de Microsoft et Stripe. Les concurrents incluent IBM, VMware et les fournisseurs de cloud, Amazon, Microsoft et Google.

Les principaux souscripteurs de l’introduction en bourse comprennent Morgan Stanley, Goldman Sachs et JPMorgan.

REGARDEZ: « Un horizon brillant pour ces actions du cloud », déclare Sanjay Poonen, ancien COO de VMware

.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite