La puissance de calcul basée sur Madison permet de voir notre trou noir pour la première fois

Ils l’ont encore fait. Higg. Neutrinos. Maintenant le trou noir au centre de la galaxie.

Un réseau informatique dirigé par l’Université du Wisconsin a aidé les scientifiques à repousser les limites de notre compréhension.

Aujourd’hui, une équipe de scientifiques et la National Science Foundation ont partagé des images de Sagitarrius A*, le trou noir au centre de la Voie lactée. Ils sont issus du projet Event Horizon Telescope, qui regroupe plus de 300 astronomes du monde entier.

Le télescope s’est appuyé sur une plate-forme informatique de recherche, appelée Open Science Pool, qui a été construite sur des principes de calcul à haut débit développés par Miron Livny, informaticien de l’UWMadison et chercheur du Morgridge Institute for Research. La plate-forme a permis au télescope Event Horizon d’exécuter ses simulations de trous noirs.

En savoir plus sur les contributions de Livny et de ses équipes à l’actualité.

 – Actusduweb.com

À l’aide d’un réseau informatique dirigé par UWMadison, les scientifiques ont exécuté des millions de simulations du Sagittaire A *, le trou noir au centre de notre galaxie de la Voie lactée, pour les comparer à leurs observations au télescope et créer des images comme celles-ci, par l’Université d’Arizona Chi-kwan . Image reproduite avec l’aimable autorisation de la collaboration EHT

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite