#image_title

La guerre de France au réveil, des salons aux cinémas

« Les grandes entreprises jouent avec le wokisme, en accordant des avantages symboliques aux minorités, en installant des toilettes unisexes pour que les personnes trans ne se sentent pas discriminées », a déclaré Couturier, l’anti-woke de gauche. Mais « derrière la politique identitaire, la réalité est que les salaires n’augmentent pas ».

Après tout, la France est un pays où Woody Allen, le réalisateur accusé par sa fille adoptive d’abus sexuels, continue de tourner des films ; où Roman Polanski, reconnu coupable de viol, reçoit des prix de cinéma ; et où Johnny Depp a réalisé son premier film avec une réalisatrice après avoir gagné son procès en diffamation contre Amber Heard.

La France respecte simplement beaucoup plus la justice, a déclaré le sociologue Heinich. Polanski n’est pas inculpé ici, contrairement aux États-Unis. L’affaire est très ancienne et sa victime a demandé que les poursuites cessent. Et Woody Allen a été totalement innocenté. Donc ça suffit.

 – Actusduweb.com
Les manifestants défilent place de la République à Paris | Alain JocardAFP via Getty Images

En France, le mouvement #MeToo a rencontré une certaine ambivalence, la star de cinéma Catherine Deneuve défendant le droit de séduire et la liberté de déranger les femmes dans le cadre de la liberté sexuelle en France. Alors que certaines femmes ont dénoncé des réalisateurs ou des acteurs abusifs, les récentes allégations d’inconduite sexuelle contre l’acteur français le plus connu, Grard Depardieu, ont dégénéré en bagarre, avec des factions rivales alignées des deux côtés.

Lorsqu’il est question de race et de religion, la gauche peut parfois être moins préoccupée par l’intolérance que par le droit à l’offense, incarné notamment par l’hebdomadaire Charlie Hebdo. En 2015, des hommes armés islamistes, indignés par des caricatures obscènes représentant le prophète Mahomet, ont attaqué ses bureaux, tuant 12 personnes et déclenchant un tollé de soutien sous le slogan Je suis Charlie.

« C’est surtout la gauche qui est très réfractaire aux questions raciales en France, estime Rokhaya Diallo, commentatrice et militante antiraciste. L’universalisme a d’abord été une valeur de gauche, puis il a été adopté par la droite.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite