France : Des millions de personnes en grève pour défendre les retraites

Avec une formidable secousse pour la tentative des gouvernements de relever l’âge légal de la retraite de 62 à 64 ans, plus de 2 millions de personnes ont cessé de travailler le 19 janvier et sont descendues dans la rue. Ils tenaient compte d’un appel du 10 janvier d’une coalition de tous les principaux syndicats de France.

Deux millions de travailleurs en France ont fait grève le 19 janvier pour s’opposer à la législation sur la réforme des retraites.

Même s’il était clair qu’une manifestation/grève générale était en vue, une telle participation conforte les sondages d’opinion publique indiquant que quatre personnes sur cinq vivant en France s’opposent à ce que le gouvernement appelle une réforme des retraites. Les travailleurs ont non seulement rejeté le relèvement de l’âge de la retraite de 62 à 64 ans, mais ils ont également exigé qu’il soit ramené à 60 ans.

Selon Radio France International, 38 000 personnes à Lyon, 36 000 à Toulouse, 26 000 à Marseille, 25 000 à Nantes, 19 000 à Clermont-Ferrand, 15 000 à Montpellier, 14 000 à Tours, 12 000 à Perpignan et Orléans, 6 500 à Mulhouse et Périgueux sont sorties pour manifester le 19 janvier dans quelque 200 villes en tout.

L’ampleur et l’ampleur de la manifestation montrent la profondeur généralisée du sentiment contre cette réforme des retraites, même dans les zones rurales isolées, et cela exerce une pression énorme sur le président Emmanuel Macron et le Premier ministre. Élisabeth Borné.

Les 400 000 personnes qui sont venues manifester à Paris ont eu un impact sur le président. Au lieu de les affronter, Macron s’est enfui en Espagne avec 11 de ses principaux ministres. L’expérience de Macron est celle d’un responsable bancaire, et ses liens les plus étroits sont avec la banque internationale et la grande bourgeoisie européenne.

Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français, a saisi l’ambiance du moment lorsqu’il a décrit la violence des gouvernements, qui frapperait durement les gens, en particulier les plus pauvres. Nous allons faire trembler les murs de l’Elysée. Tous ensemble, tous ensemble. [The Elyse is the seat of the French government.]

Les reportages télévisés sur la manifestation se sont principalement concentrés sur les retraités déjà solidaires des travailleurs actifs, les jeunes exprimant leur peur pour leur avenir et les groupes de danse en tenue de Rosie-la-Riveteuse s’opposant à cette réduction des allocations de retraite. Une large bande de personnes vivant en France est sortie.

Les travailleurs de la raffinerie, qui ont fait grève de temps à autre au cours du mois dernier, ont déclaré qu’ils appréciaient le soutien que la manifestation leur avait apporté. Les travailleurs de l’électricité ont fait savoir qu’ils avaient consciemment réduit la production de 50 %, ce qui a ouvert la porte aux appels au blocage de la production si le gouvernement ne recule pas.

Cette flambée de lutte des classes à Paris semble bien partie pour les ouvriers.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite