Faits intéressants sur les destinations du Tour de France de cette semaine

Lundi 17 juillet : jour de repos

Mardi 18 juillet : Passy à Combloux (22,4km)

Cette étape de la course est une course en solitaire, au lieu de la course d’endurance habituelle. Les coureurs sont envoyés un par un sur la piste de 22,4 km et chronométrés. Ce format signifie qu’ils ne peuvent pas compter sur leurs coéquipiers pour les protéger du vent.

La course est toujours dans les Alpes françaises. Mardi, il commence à Passy, ​​où la célèbre scientifique Marie Curie est décédée en 1934, au sanatorium Martel de Janville.

La commune de Passy était un important fournisseur d’explosifs pendant la Première Guerre mondiale, fabriquant des bombes à cheddite, ainsi nommées parce qu’elles étaient fabriquées dans le village voisin de Chedde.

La course du mardi se termine à Combloux, une ville décrite par l’écrivain français Victor Hugo au 19ème siècle comme « la perle des Alpes enchâssée dans ses glaciers ». Elle fut l’une des premières communes à miser sur le tourisme de montagne, dès les années 1920.

Photo : Tour de France

Mercredi 19 juillet : Saint-Gervais Mont Blanc à Courchevel (166km)

Après le sprint de mardi, la course revient à Saint Gervais. Cette course est particulièrement difficile, avec une ascension finale de près de 1900 mètres de dénivelé sur une distance de 30 km.

Saint Gervais aurait pu faire partie de la Suisse. Lors des débats sur l’avenir du Duché de Savoie – territoire qui comprend aujourd’hui les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et des Alpes-Maritimes – dans les années 1860, une pétition pour le rattachement du nord à la Suisse circule et attire plus de 13 000 signatures. Ils ont finalement décidé de faire partie de la France.

Courchevel a été l’une des premières stations de ski en France à être développée spécifiquement pour le tourisme. En 1925, le skieur anglais Arnold Lunn – dont le père Henry Simpson Lunn a fondé une agence de voyage qui fut le précurseur de la défunte Lunn Poly – fut le premier à suggérer de skier dans la région.

Aujourd’hui, Courchevel est l’une des stations de ski les plus visitées au monde, avec une réputation de luxe qui a attiré les Russes fortunés au cours des dernières décennies. Mais les sanctions liées à l’invasion de l’Ukraine par Moscou ont vu leur nombre diminuer.
Lire aussi : Tour de France, Race for Madmen

Jeudi 20 juillet : Motiers à Bourg-en-Bresse (185km)

Motiers est situé dans la vallée de la Tarentaise dans les Alpes françaises. Le nom Tarentaise tire son origine du nom de Motiers, Darantasia, à l’époque romaine. Motiers, vient du mot monastère, car la ville était la capitale religieuse de l’archidiocèse de Darantasia.

Bourg en Bresse est situé entre Mâcon et Genève. Le territoire abrite la volaille de Bresse, protégée par le label AOC (Appellation d’Origine Protégée). Il est souvent servi à Noël comme poularde ou chapon. Les premiers désignent des poulets abattus avant qu’ils aient pondu, et les seconds des coqs castrés. Combinés à un régime spécial d’engraissement à base de lait et de céréales, ils sont connus pour être plus tendres et savoureux que votre poulet ordinaire.

Vendredi 21 juillet : Moirans-en-Montagne à Poligny (173km)

Moirans en Montagne est un petit hameau sur les pentes des montagnes du Jura, situé près de la frontière suisse, au nord-ouest de Genève. Elle est célèbre pour sa production de jouets en bois artisanaux, avec de grandes entreprises telles que Smoby et Vilac qui y ont établi leur siège depuis plus d’un siècle.

Polignyplus au nord, se trouve au pied des montagnes du Jura, au sud-est de Dijon. Elle est connue comme la capitale du Comt, qui est le fromage AOC le plus produit en quantité.

Samedi 22 juillet : Belfort au Markstein Fellering (133,5km)

Belfort est situé au sud-ouest de Mulhouse et à proximité des frontières françaises avec la Suisse et l’Allemagne. Une statue appelée le Lion de Belforta été construit sous la citadelle par l’architecte français Frdric Auguste Bartholdi pour honorer la résistance de la ville pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Bartholdi est surtout connu pour avoir construit la Statue de la Liberté.

Belfort fut aussi l’arrivée d’une course à pied organisée en 1892 par Le Petit Journal, un journal populaire à l’époque. La course a emmené 800 participants de Paris à Belfort, sur 380 kilomètres, dont seulement 380 ont bouclé le parcours en moins de 10 jours. La course a suscité beaucoup d’attention et a grandement contribué à Le Petit Journals ventes cette année-là.

Markstein devient la première station de ski des Vosges à construire un téléski en 1947. Elle a accueilli des événements sportifs prestigieux, comme les coupes du monde de ski alpin 1983 et 1987.

Dimanche 23 juillet : Saint-Quentin-en-Yvelines à Paris (115,5km)

Dimanche, après trois semaines éprouvantes, le Tour de France en sera à sa dernière étape.

Le sprint commence dans Saint Quentin en Yvelineune ville située à l’ouest de Paris qui abrite plusieurs établissements d’enseignement de renom, tels que l’Université Paris-Saclay, l’Institut de recherche Pierre-Simon-Laplace et l’école d’ingénieurs ESTACA.

De là, le terrain majoritairement plat verra les cyclistes donner tout ce qu’il leur reste dans le réservoir pour être les premiers à franchir la ligne d’arrivée à Paris, sur les Champs-Elysées. La célèbre avenue est la dernière étape traditionnelle de la course depuis 1975, avec la cérémonie de remise des prix qui s’y déroule également.

Articles Liés

Triche à la bière, pipi, Donald Trump : Six faits sur le Tour de France

Pourquoi les cyclistes du Tour de France sont-ils appelés coureurs en français ?

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite