En direct : L’Ukraine lance la contre-offensive de Kherson alors que l’équipe de l’AIEA se dirige vers la centrale nucléaire

Les forces ukrainiennes ont lancé une contre-attaque pour reprendre la ville méridionale de Kherson actuellement occupée par les troupes russes, a déclaré aujourd’hui un responsable du gouvernement local. Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a déclaré lundi qu’il dirigeait une mission à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporizhzhia qui arriverait plus tard cette semaine. Suivez notre blog en direct pour suivre les derniers développements. Toutes les heures sont en heure de Paris (GMT+2).

21h53: Les Ukrainiens lancent un barrage de roquettes sur une ville clé occupée par la Russie, rapporte RIA

Les forces ukrainiennes ont lancé lundi un barrage de roquettes sur la ville de Nova Kakhovka occupée par la Russie, la laissant sans eau ni électricité, ont déclaré des responsables de l’autorité locale nommée par la Russie à l’agence de presse RIA.

La ville se trouve juste à l’est de la ville de Kherson, cible d’une importante contre-offensive que l’Ukraine a lancée plus tôt dans la journée.

21h09: Un haut responsable pro-russe abattu à Kherson en Ukraine

Un ancien député qui a changé d’allégeance du président ukrainien Volodymyr Zelensky pour les forces d’occupation russes dans la région sud de Kherson a été abattu, ont annoncé lundi des enquêteurs russes.

Alexei Kovalev, « le chef adjoint de l’administration militaire et civile de la région de Kherson a été tué par balles », ont indiqué les enquêteurs sur Telegram.

L’attaque a eu lieu à son domicile dimanche, ont-ils précisé, ajoutant qu’une jeune femme qui vivait avec lui en avait également été victime.

20 h 58 : les États-Unis appellent à la « fermeture contrôlée » de l’usine de Zaporizhzhia

Le gouvernement américain a appelé lundi à la fermeture complète de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporizhzhia alors que les combats s’intensifient dans la région et que des experts internationaux prévoient une visite d’inspection.

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, a réitéré les appels à créer une zone démilitarisée autour de l’installation, qui a été occupée par les troupes russes dans les premières semaines de la guerre de six mois et a été touchée de près par des roquettes ou des obus d’artillerie.

« Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, une centrale nucléaire n’est pas le lieu approprié pour des opérations de combat », a déclaré Kirby aux journalistes.

Il a déclaré que les risques de maintenir la centrale en marche ont augmenté la semaine dernière lorsque des incendies dans la région ont forcé l’arrêt d’une centrale électrique au diesel qui fournit une alimentation de secours à la centrale de Zaporizhzhia, menaçant potentiellement les opérations du réacteur nucléaire.

« Nous continuons de croire qu’un arrêt contrôlé des réacteurs nucléaires de Zaporizhzhia serait l’option la plus sûre et la moins risquée à court terme », a déclaré Kirby.

19h49: L’armée russe déclare avoir déjoué les attaques ukrainiennes à Kherson

L’armée russe a déclaré lundi avoir déjoué les offensives ukrainiennes dans les régions méridionales de Kherson et Mykolaïv et infligé de « lourdes pertes » aux forces de Kyiv.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a ordonné à ses troupes de lancer des attaques dans trois directions, mais « cette dernière tentative d’opérations offensives de l’ennemi a lamentablement échoué », a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Il a ajouté que l’armée russe avait détruit 26 chars, 32 véhicules blindés et deux avions à réaction Su-25 et que les Ukrainiens avaient perdu plus de 560 soldats.

18 h 26 : la mission de l’AIEA dans la centrale nucléaire occupée par l’Ukraine doit atteindre Kyiv lundi

La mission de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à destination de la centrale nucléaire russe de Zaporizhzhia, dans le sud de l’Ukraine, a quitté Vienne et devrait arriver à Kyiv lundi, a annoncé le ministère ukrainien des Affaires étrangères.

« Il est prévu que la mission commence à travailler à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia dans les prochains jours », a écrit le porte-parole du ministère Oleg Nikolenko sur Facebook.

« Je dirais qu’ils sont un groupe d’individus très courageux pour aller en ce moment et ce genre de mission internationale est quelque chose que la communauté mondiale réclame depuis longtemps, pour vérifier et effectuer ces activités », a déclaré Ross Peel, chercheur en sécurité nucléaire au King’s College de Londres. Cliquez sur le lecteur vidéo ci-dessous pour plus de détails.


15h21 : L’Ukraine lance une contre-offensive pour reprendre la ville occupée de Kherson

Les forces ukrainiennes ont lancé une contre-attaque pour reprendre la ville méridionale de Kherson actuellement occupée par les troupes russes, a déclaré lundi un responsable du gouvernement local.

« Aujourd’hui, il y a eu une puissante attaque d’artillerie contre des positions ennemies dans (…) tout le territoire de la région occupée de Kherson », a déclaré le député du Conseil régional de Kherson, Sergueï Khlan, à la chaîne de télévision ukrainienne Pryamyi.

« C’est l’annonce de ce que nous attendions depuis le printemps c’est le début de la désoccupation de la région de Kherson. »

15h08 : Plusieurs morts dans le bombardement russe de Mykolaïv, selon le gouverneur de la région

Un passant et un nombre indéterminé d’habitants ont été tués lundi après le bombardement russe de maisons privées à Mykolaïv, a écrit le gouverneur régional Vitaliy Kim sur Telegram.

« Le centre de la ville est lourdement bombardé. Il y a encore des tirs de roquettes. Ne quittez pas les abris », a écrit Kim quelques minutes avant de confirmer les décès.

FRANCE 24 n’a pas été en mesure de confirmer l’information dans l’immédiat.

13h15: L’Ukraine déclare que l’offensive sud attendue depuis longtemps a commencé

L’Ukraine a lancé une contre-offensive tant attendue dans le sud du pays, a déclaré un porte-parole du commandement militaire du sud du pays.

« Aujourd’hui, nous avons lancé des actions offensives dans diverses directions, y compris dans la région de Kherson », a déclaré la chaîne de télévision publique ukrainienne Suspilne, citant la porte-parole du commandement sud, Natalia Humeniuk.

Lors d’un point de presse à Kyiv, Humeniuk a déclaré que les récentes frappes de l’Ukraine sur les routes logistiques du sud de la Russie avaient « incontestablement affaibli l’ennemi », ajoutant que plus de 10 dépôts de munitions russes avaient été touchés la semaine dernière.

Cependant, elle a refusé de se laisser entraîner à donner plus de détails sur la nouvelle offensive.

« Toute opération militaire a besoin de silence », a-t-elle dit, ajoutant que les forces russes dans le sud sont « plutôt puissantes » et ont été constituées sur une longue période.

11h55: L’Allemagne a une « responsabilité particulière » pour aider la défense de l’Ukraine: Scholz

Le chancelier Olaf Scholz a déclaré qu’il voyait l’Allemagne assumer une « responsabilité particulière » pour aider l’Ukraine à renforcer son artillerie et ses systèmes de défense aérienne, car il a promis que Berlin maintiendrait son soutien « aussi longtemps qu’il le faudra ».

Appelant les alliés à coordonner une « division du travail fiable et à long terme » sur le soutien à l’Ukraine, Scholz a déclaré qu’il peut « imaginer que l’Allemagne assumera une responsabilité particulière en termes de renforcement des capacités d’artillerie et de défense aérienne de l’Ukraine ».

Dans un discours intitulé « L’Europe est notre avenir », Scholz a appelé à un élargissement de l’UE pour inclure à terme l’Ukraine, la Moldavie, les pays des Balkans occidentaux et la Géorgie.

11h55 : La mission Zaporizhzhia de l’AIEA a dû surmonter plusieurs obstacles

Une attaque contre le combustible nucléaire usé et une panne de l’alimentation électrique font partie des risques pour la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporizhzhia, qui est occupée par les forces russes et a été bombardée sur ou à proximité ces dernières semaines. Le rédacteur en chef des affaires internationales de FRANCE 24, Philip Turle, s’explique.


France 24

10 h 40 : Un responsable russe accueille la mission de l’AIEA à Zaporizhzhia (médias d’État)

Un haut diplomate russe a déclaré que Moscou se félicitait de la prochaine mission de l’AIEA à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, a rapporté l’agence de presse RIA Novosti.

Mikhail Ulyanov, représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, a déclaré que la Russie avait apporté une contribution significative à la visite, qui, selon l’AIEA, aura lieu cette semaine.

10h23: La Suède annonce un nouveau programme d’aide militaire à l’Ukraine

La Première ministre suédoise Magdalena Anderssonsa dit que Stockholm fournira 500 millions de couronnes supplémentaires (46,75 millions de dollars) d’assistance militaire à l’Ukraine.

Andersson a déclaré aux journalistes après avoir accueilli le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba pour des entretiens que son gouvernement fournirait une aide supplémentaire totale de 1 milliard de couronnes sous forme d’assistance militaire et civile à l’Ukraine.

Kuleba a appelé la Suède à fournir au pays des armes telles que des obusiers et des obus. « Tant que la guerre continuera, nous demanderons plus d’armes », a déclaré Kuleba aux journalistes.

10h08: Le groupe G7 accueille la mission de l’AIEA à l’usine de Zaporizhzhia, affirme que son électricité est celle de l’Ukraine

Le Groupe des directeurs sur la non-prolifération du Groupe des Sept a accueilli la mission de l’AIEA à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia et a réitéré ses inquiétudes quant à la sécurité de la centrale sous le contrôle des forces armées russes.

« Nous réaffirmons que la centrale nucléaire de Zaporizhzhya et l’électricité qu’elle produit appartiennent à juste titre à l’Ukraine et soulignons que les tentatives de la Russie de déconnecter la centrale du réseau électrique ukrainien seraient inacceptables », a-t-il déclaré dans un communiqué.

8 h 26 : L’équipe de l’AIEA est autorisée pour la mission de Zaporizhzhia après d’intenses négociations

Reportage de Kyiv, James Andr de FRANCE 24 explique que le feu vert tant attendu pour la mission d’inspection de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia de l’AIEA est venu après d’intenses négociations.

Dans un message publié sur Twitter ce matin, le chef de l’AIEA, Rafael Grossi, a déclaré que l’équipe d’inspection serait sur le site plus tard cette semaine.

Certains des principaux points de friction étaient la composition de l’équipe, explique Andr, la Russie et l’Ukraine se disputant les noms. Il semble que Rafael Grossi fera partie de cette équipe, ainsi que des experts considérés comme pro-ukrainiens tels que des experts polonais et lettons, mais aussi des experts de pays considérés comme pro-russes, de Serbie ou d’autres pays considérés comme proches de Moscou. Et puis il y a des experts d’une liste de pays considérés comme neutres.


France 24

06h44 : Une équipe de l’AIEA se dirige vers la centrale nucléaire de Zaporizhzhia

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, a déclaré qu’il était en route vers la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporizhzhia, qui a été la cible de frappes ces dernières semaines.

« Le jour est venu, la mission de soutien et d’assistance de l’AIEA à Zaporizhzhya est en route », a tweeté Grossi, affirmant que l’équipe du chien de garde atomique de l’ONU arriverait à la plus grande centrale nucléaire d’Europe « plus tard cette semaine ».

Grossi demande depuis des mois à pouvoir visiter le site, avertissant du « risque bien réel d’une catastrophe nucléaire ».

La centrale de Zaporizhzhia, qui compte six des réacteurs ukrainiens, est occupée par les troupes russes peu de temps après que Moscou a lancé son invasion le 24 février, et est restée en première ligne depuis lors.

1h05: Le chef de la politique étrangère de l’UE déclare qu’une interdiction de visa pour les Russes est peu probable

Il est peu probable que les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne se réunissant plus tard cette semaine soutiennent à l’unanimité une interdiction de visa pour tous les Russes, comme cela serait nécessaire pour mettre en place une telle interdiction, a déclaré dimanche le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, à Austrias ORF TV.

Je ne pense pas que couper les relations avec la population civile russe aidera et je ne pense pas que cette idée obtiendra l’unanimité requise, a déclaré Borrell, qui préside les réunions des ministres des Affaires étrangères de l’UE, à la chaîne de télévision nationale.

Je pense que nous devons revoir la façon dont certains Russes obtiennent un visa, certainement pas les oligarques. Nous devons être plus sélectifs. Mais je ne suis pas favorable à l’arrêt de la délivrance de visas à tous les Russes.

(FRANCE 24 avec AFP, AP et Reuters)

Studio graphique France Médias Monde

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite