Des cultures de lavande détruites pendant la nuit par des chenilles dans le sud de la France

Les producteurs de lavande du sud de la France pourraient perdre jusqu’à 40 % de leur récolte de cette année après que les chenilles ont ravagé les champs en fleurs dans toute la région.

Les chenilles provenaient d’œufs pondus par des papillons de nuit soufflés à travers la Méditerranée par le vent du désert du Sirocco en juin et ont transformé certains champs en brindilles brunes quelques jours après l’éclosion.

Ils mangeaient la lavande la nuit, ce qui signifiait que plusieurs agriculteurs ignoraient les dégâts avant qu’il ne soit trop tard.

C’était incroyablement rapide

Alain Aubanel, président du Comité Interprofessionnel des Huiles Essentielles Françaises, a déclaré : « Cela a été incroyablement rapide et certains agriculteurs n’ont pas pu réagir et récolter.

Certaines des zones les plus touchées se trouvent dans les montagnes et, dans les cas les plus graves, les agriculteurs ont perdu 80 % de leurs récoltes.

D’autres zones, dans les plaines, ont complètement échappé. Il est trop tôt pour donner des chiffres précis, mais dans l’ensemble, il semble que 40 % de la récolte attendue ne sera pas récoltée, ce qui représente une perte énorme.

Lire la suite : Jamais vu de tels dégâts : le mildiou frappe les vignes dans une région viticole française

L’hiver froid tuera les papillons restants

M. Aubanel a déclaré que dans les montagnes chaudes et sèches du sud, il est probable que les champs de lavande seront à nouveau en fleurs l’année prochaine, mais qu’il y en aura peut-être moins dans les plaines, avec des céréales ou des tournesols cultivés à leur place.

Il ne s’attendait pas à une pulvérisation généralisée de pesticides à la suite de l’infestation, car un hiver froid tuerait tous les papillons restants.

L’année prochaine, il s’attend à ce que davantage d’agriculteurs utilisent des pièges issus de l’agriculture biologique, dans lesquels des parfums conçus pour attirer les papillons mâles les entraînent vers la mort avant qu’ils n’aient la chance de se reproduire.

On pense que les papillons appartiennent à la famille des Noctuidae.

Articles Liés

La surproduction française de lavande met en danger une culture emblématique

La plupart des herbes de Provence vendues dans les magasins ne sont pas authentiquement françaises

Où commence le sud de la France ? Les offices de tourisme partagent leurs réflexions

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite