Crise des migrants : sous la pression de l’Europe, Loukachenko joue l’apaisement

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.



#actusduweb #crise_migrants #immigration #europe
A l’occasion d’un entretien par téléphone avec Angela Merkel, lundi, le président biélorusse a déclaré vouloir assurer le retour « chez eux » des migrants massés à la frontière avec la Pologne.
Alexandre Loukachenko, le dictateur biélorusse, s’est entretenu par téléphone durant une cinquantaine de minutes avec la chancelière allemande, Angela Merkel, rapportait, lundi 15 novembre au soir, l’agence de presse étatique Belta. Les deux dirigeants ont, selon un porte-parole du gouvernement allemand, évoqué « la situation difficile » à la frontière polonaise, où de 2 000 à 3 000 migrants et réfugiés venus essentiellement du Moyen-Orient, instrumentalisés par les autorités de Minsk, tentent en vain, depuis des jours, de pénétrer sur le territoire de l’Union européenne (UE). La chancelière et le président auraient aussi parlé de l’aide humanitaire à apporter à ces personnes, dont huit au moins sont déjà décédées.

international, europe , bielorussie , immigration en europe
Les actus du web, résumées et expliquées !

📼 Pour vous abonner à notre chaîne Youtube (reportages, interviews etc.) : https://www.youtube.com/c/Actusduweb

💬 Sur Facebook , des résumés d’actu et du partage d’actualités utile : https://bit.ly/3lR2SR5

🤗 Sur Instagram, du contenu exclusif et des résumés d’actu en moins d’1 minute : @actusduweb https://www.instagram.com/actusduweb/

🐦 Mon Twitter (moins de résumés d’actu, + de tweets persos) : https://twitter.com/actusduweb

🌐 Connectez vous sur notre site web un contenu exclusif et des résumés d’actualité : www.actusduweb.com

source

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite