Coup d’Etat : la France ne rompra pas ses liens culturels avec le Mali, le Niger et le Burkina Faso



La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, a déclaré que la France n’avait pas l’intention de rompre les liens culturels avec le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Abdul-Malak a déclaré cela après que les entreprises de divertissement ont critiqué cette semaine la décision d’interdire tout partenariat avec des artistes de ces pays africains.

La France a toujours été une nation ouverte et accueillante pour les artistes, il ne s’agit donc pas d’un changement de politique.

C’est une adaptation à un contexte sécuritaire extrêmement dégradé, a-t-elle déclaré sur RTL.

Le gouvernement du Niger a été renversé lors d’un coup d’État militaire en juillet, tandis que des militants radicaux envahissent le Burkina Faso depuis des années.

L’armée malienne combat également une alliance rebelle depuis août, ce qui a conduit la France à interdire les visas et à suspendre l’aide au développement pour les trois pays.

Les remarques d’Abdul-Malak semblaient destinées à désamorcer une confrontation avec le syndicat des entreprises artistiques et culturelles SYNDEAC, qui avait exigé de la rencontrer après que son ministère a publié une directive mettant fin à toute coopération et soutien financier aux institutions des trois pays.

Le SYNDEAC avait qualifié cette interdiction de tout à fait sans précédent.

Cette interdiction totale de trois pays connaissant des crises très graves n’a aucun sens d’un point de vue artistique et constitue une erreur majeure d’un point de vue politique, a déclaré le syndicat dans un communiqué.

Suite au tollé, Abdul-Malak a déclaré qu’elle avait demandé à son ministère d’envoyer des éclaircissements aux entreprises de divertissement.

Elle a ajouté que les partenariats existants ne seraient pas affectés par l’interdiction, mais uniquement les nouveaux projets qui nécessiteraient des visas de voyage pour les artistes.

La France abrite une importante communauté de personnes ayant des liens avec les trois pays africains et les artistes de la région, en particulier les musiciens, sont populaires dans les festivals.

(afp/NAN)

VOUS NE DEVEZ PAS MANQUER CES TITRES DE TRIBUNE NIGÉRIENNE

Les Émirats arabes unis lèvent l’interdiction de visa pour les Nigérians après une rencontre avec Tinubu

Les Émirats arabes unis ont levé lundi l’interdiction de visa imposée aux Nigérians depuis des mois. Le président Bola Tinubu a conclu un accord historique avec le gouvernement des Émirats arabes unis dans tous les secteurs. La décision fait suite aux pourparlers entre Tinubu et son homologue émirati, Mohamed bin Zayed Al. Nahyan lundi à Abu Dhabi…

Le gouvernement de l’État d’Oyo a exprimé ses condoléances et sa sympathie au gouvernement et au peuple marocain suite au tremblement de terre de vendredi, qui a coûté la vie à environ 2 800 personnes et blessé des milliers d’autres....….

Le taux de mortalité dû au paludisme au Nigeria chute de 55 % OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué les efforts du gouvernement fédéral visant à réduire l’incidence et les décès dus au paludisme. L’organisme mondial de santé a noté qu’entre les années 2000 et 2021, l’incidence et les décès du paludisme ont diminué de 26 pour cent et de 55 pour cent dans le pays…

5 célébrités qui ont perdu des proches en 2023

L’acteur vétéran de Nollywood Nkem Owoh, alias Osuofia, a perdu sa fille de 24 ans, Kosisochukwu, le 28 juin 2023. Partageant son chagrin avec ses fans sur les réseaux sociaux, Owoh a écrit sur X (anciennement Twitter) : sortez, mais Dieu sait le meilleur…..

Confusion à l’aéroport de Lagos concernant la relocalisation des vols étrangers

La confusion continue de régner au sein de l’aile internationale de l’aéroport de Lagos suite à la relocalisation des activités aériennes vers le nouveau terminal. Jusqu’à hier, les opérations aériennes, y compris le profilage des passagers, le traitement, l’enregistrement et autres, se déroulaient dans l’ancien terminal...

EDITORIAL : Le tueur du père Ogun

POUR la énième fois, la société nigériane est confrontée à un autre meurtre bizarre et horrible à des fins rituelles. C’est comme si la société était devenue diamétralement dysfonctionnelle ; les criminels et les éléments antisociaux s’en donnent à coeur joie.

www.actusduweb.com
Suivez Actusduweb sur Google News


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepteLire la suite